Sondage Tamedia/20 minutes - Alain Berset, le mieux noté du Conseil fédéral
Publié

Sondage Tamedia/20 minutesAlain Berset, le mieux noté du Conseil fédéral

Les Suisses sont reconnaissants envers le travail effectué par notre ministre de la Santé. À un peu plus d’une année des élections fédérales de 2023, notre sondage montre aussi une légère progression des Verts libéraux et de l’UDC dans les intentions de vote.

par
Eric Felley
Alain, Berset, ici à Berne en décembre dernier, a passé une année agitée avec la pandémie. La population, à part dans les rangs de l’UDC, lui en est reconnaissante.

Alain, Berset, ici à Berne en décembre dernier, a passé une année agitée avec la pandémie. La population, à part dans les rangs de l’UDC, lui en est reconnaissante.

Fabrice Coffrini/AFP

La pandémie du Covid-19 ne lui a pas facilité la vie, mais les Suissesses et les Suisses savent apprécier son travail effectué depuis bientôt deux ans à la tête des opérations. Dans le sondage Tamedia/20 minutes effectué en décembre dernier, Alain Berset se retrouve le mieux noté des conseillers fédéraux. De 1 à 6, il obtient la note de 4,33. Les sympathisants du Centre, du PS, des Vert.e.s et des Verts libéraux le mettent à plus de 5, le PLR à 4,6. Par contre ceux de l’UDC font plonger sa moyenne avec un 2,6... Sans cela sa note serait de 5,02.

Ignazio Cassis toujours à la peine

Le Fribourgeois est suivi par la Valaisanne Viola Amherd (4,23), Guy Parmelin (4,14), Karin Keller-Sutter (4,12), Simonetta Sommaruga (4), Ueli Maurer (3,75) et Ignazio Cassis (3,51). À la question de savoir qui mérite d’être réélu en 2023, Alain Berset arrive également en tête avec 64% des suffrages, tandis que le président Ignazio Cassis ferme la marche avec 27% seulement. En cas de nouvelle poussée des Vert.e.s dans deux ans, il pourrait se retrouver en danger.

Quid de la formule magique?

Concernant la formule magique actuelle (2 UDC, 2 PLR, 2 PS, 1 C), 31% des sondés estiment qu’il faut la conserver telle quelle en 2023. 28% pensent qu’il faudra l’adapter en fonction de la force réelle des partis et 18% qu’il faudrait une représentation en fonction de la droite, du centre et de la gauche. S’il devait y avoir un changement dans la répartition actuelle au Gouvernement, la proposition la plus soutenue est la perte d’un siège du PLR au profit des Vert.e.s (22%) ou la création d’une coalition gouvernementale avec le Centre et la droite (11%).

Pas de Conseil fédéral à 9

Le sondage montre par ailleurs que l’opinion n’est guère favorable à un Conseil fédéral à 9 membres au lieu de 7. 60% des personnes interrogées s’y opposent, 36% l’approuvent et 4% sont indécis. Le Conseil national vient d’adopter une proposition dans ce sens lors de la session d’hiver. Le Conseil des États doit encore se prononcer.

Verts libéraux et UDC en légère progression

Si la population avait élu en décembre dernier un nouveau Parlement, les rapports de force n’auraient pas énormément changé. Le sondage montre que les Verts libéraux auraient progressé de 2,4 points à 10.2%. L’UDC aurait augmenté de 1,4 point à 27%, le PLR de 0,3 point à 15,4%, le Centre aurait reculé de -0,5 point à 13,3%, le PS de -0,6 point à 16,2% et les Vert.e.s de -1,5 point à 11,7%. Cependant, la marge d’erreur du sondage est de +/- 1,1 point, ce qui relativise cette évolution. Il en ressort plutôt une stagnation des rapports de force depuis les élections fédérales de 2019.

D’une manière générale, le sondage montre que 56% des gens sont satisfaits du travail du Parlement, contre 43% qui ne le sont pas. Pour le Conseil fédéral ce rapport est de 65% d’avis positifs contre 34% négatifs.

Les retraites, premier souci des gens

À l’approche d’une nouvelle votation sur la réforme de l’AVS avec l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes, la question de la prévoyance vieillesse est le premier sujet de préoccupation de la population. Elle est suivie par deux sujets liés à la santé: les coûts du système et la lutte contre la pandémie. La crise climatique vient juste derrière.

  • Les retraites et l’AVS: 61%

  • Les coûts de la santé: 56%

  • La lutte contre la pandémie: 52%

  • La crise climatique: 51%

  • Les relations avec l’Union européenne: 45%

  • Les migrations: 37%

  • La formation: 29%

  • La protection de la nature: 28%

  • L’asile: 28%

  • Les prix de l’immobilier: 24%

  • La criminalité: 23%

Le sondage a été réalité auprès de 19 324 personnes dans toute la Suisse les 8 et 9 décembre 2021. Il s’inscrit dans la perspective votations fédérales d’octobre 2023.

Votre opinion

127 commentaires