Coronavirus: Alain Berset n’écarte pas l’idée d’un passeport vaccinal
Publié

CoronavirusAlain Berset n’écarte pas l’idée d’un passeport vaccinal

Le conseiller fédéral s’est rendu mardi à l’aéroport de Zurich où il a fait le point sur la lutte contre la pandémie en Suisse.

par
Pascal Schmuck
Alain Berset se montre optimiste dans la lutte contre la pandémie en Suisse mais prévient que des efforts sont encore nécessaires.

Alain Berset se montre optimiste dans la lutte contre la pandémie en Suisse mais prévient que des efforts sont encore nécessaires.

20 Minuten Agency

Alain Berset a distribué mardi les bons points lors d’une visite à Zurich. Il a notamment salué la bonne coopération avec les autorités cantonales mais prévient que «nous ne sommes pas encore au bout».

Il a confirmé l’objectif de la Confédération qui consiste à vacciner d’ici l’été tous ceux désireux de recevoir une injection. Interrogé sur la possibilité d’établir un passeport vaccinal à l’approche des vacances, le conseiller fédéral n’a pas écarté l’idée. «Nous suivons ce qui se passe en Europe et sommes prêts à en discuter à l’international.»

La Confédération est également prête à assouplir les conditions-cadres pour les tests. Il a promis de nouveaux développements rapidement, notamment pour les tests à effectuer soi-même, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’aéroport de Zurich en compagnie de la présidente du Conseil d’Etat zurichois, Silvia Steiner, et la directrice de la santé zurichoise, Natalie Rickli.

Zurich veut plus de vaccins

Alain Berset s’est voulu optimiste mais il a rappelé que la réouverture en cours compte des risques. «Nous devons empêcher une situation où nous devrions agir dans l’urgence.» Il a évoqué un «risque calculé» qui propose plus de libertés pour la société et les jeunes. A son avis, la Suisse «se dirige vers des jours meilleurs».

Alain Berset s’était toutefois fait taper sur les doigts par Natalie Rickli. La directrice de la santé zurichoise a déploré que les vaccins ne soient pas suffisamment disponibles en quantité. Elle en a profité pour demander que la clé de répartition des vaccins entre les cantons soit revue, afin que les patients à haut risque puissent être vaccinés plus rapidement.

Elle a aussi demandé une augmentation significative des possibilités de tests. Dans cette optique, Natalie Rickli s’est dite favorable à ouvrir davantage les possibilités de s’auto-tester.

Votre opinion

62 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Indispensable

03.03.2021, 23:14

Un pass sanitaire sera indispensable !!

Au secours

03.03.2021, 18:26

Avant de vouloir établir un passeport vaccinal il faudrait déjà peut être savoir combien de temps est efficace le vaccin ! Si il faut se faire re vacciner tous les 3 à 6 mois contre les nouvelles souches au secours!

Ohrelio

03.03.2021, 17:57

Mais pourquoi pas ? On exige bien un carnet de vaccination pour voyager... et tout le monde accepte (fièvre jaune, choléra, etc.). Il est vrai qu'il n'y a pas de manque de vaccins contre ces maladies. ! Mais comment exiger d'être vacciné contre le Covid-19... pour avoir une liberté (partielle) en l'absence d'un nombre insuffisant de vaccins ? Toute la différence est là ! Bonjour la discrimination annoncée... et déjà décriée, avec raison !