Suisse - Avions de combat: le Conseil fédéral choisit de voler américain

SuisseAvions de combat: le Conseil fédéral choisit de voler américain

Le Conseil fédéral annonce à 16h quels seront les avions de combat choisis par la Suisse.

par
Julien Baumann

Ton opinion

mercredi, 30.06.2021
15:18

La Conférence de presse est terminée

La rencontre avec les journalistes à Berne est terminée.

15:17

Viola Amherd à Saint-Péterbourg vendredi

Rien à voir avec le sujet des avions, mais une journaliste a demandé si la conseillère fédérale allait faire le déplacement pour voir le quart de finale de l’Euro entre l’Espagne et la Suisse vendredi à Saint-Pétersbourg, malgré la situation sanitaire qui se dégrade en Russie. Viola Amherd a confirmé avoir prévu le déplacement et indiqué qu’elle avait déjà reçu ses deux doses de vaccin et estimé que le risque était donc moindre.

15:14

Un processus transparents

Malgré les critiques sur le prix et l’utilité des avions choisis ainsi que la possibilité d’une nouvelle initiative remettant en cause cet achat, la conseillère fédérale Viola Amherd répète inlassablement que le choix est le fruit d’un processus transparents qui a mené à l’achat des avions représentant le meilleur rapport entre les coûts et l’efficacité.

15:07

Moins cher avec autant d'heures de vol

Le F-35A permet d'économiser des heures de vols car il nécessite moins d'heures d'entraînement. La ministre de la défense rappelle que ces heures économisé ne sont pas la seule raison du prix moins élevés des appareils. «Non seulement, même avec le même nombre d’heures de vol, le F-35A reste meilleur marché. Mais il permet aussi de faire moins d’entraînements car il est doté de systèmes d’assistances», a rappelé Viola Amherd.

14:48

Pas une Ferrari

Un journaliste compare le F-35A à une Ferrari, suggérant que l'appareil ne serait pas adapté aux besoins de la Suisse. Viola Amherd le répète: «Nous avons choisi l’avion qui a le meilleur rapport entre l’efficacité et le coût selon des critères précis.» Et d'ajouter: «Nous ne voulons pas dilapider l’argent des impôts. Non, nous n’avons pas acheté une Ferrari.»

14:40

Plus bruyant, moins polluant

Darko Savic d’armasuisse, et chef du projet du nouvel avion de combat, a détaillé quelques aspects techniques de l’avion. Il en ressort qu’il produira moins de C02 car sa prise en main est facilitée et nécessite donc moins de vols d’entraînement. Le F-35A est un peu plus bruyant selon le spécialiste, mais ce dernier promet de faire en sorte d’examiner la possibilité de réduire ces émissions de bruit.

14:27

Contrats signés après le feu vert du Parlement

Le directeur général de l'armement en Suisse, Martin Sonderegger, indique que les contrats d'acquisition pourront être signés «dès que le Parlement aura approuvé la proposition».

14:23

Coûts moins élevés que prévus

Le F-35A est près de 2 milliards meilleur marché que ses concurrents, précise le conseil fédéral. Cette différence est calculée sur le coût total des dépenses liées à l'acquisition des avions. Ce coût comprend l'acquisition et l'exploitation. Il est d'environ 15,5 milliards de francs sur 30 ans. La différence avec le deuxième candidat le moins cher est donc de l'ordre de 2 milliards de francs.

Cet appareil a également obtenu de loin le meilleur résultat en termes de coûts. Il est le plus avantageux sur le plan de l’acquisition et de l’exploitation. Les coûts d’acquisition au moment des offres en février 2021 s’élèvent à 5,068 milliards de francs.

Ils se situent donc clairement, précise le Conseil fédéral, dans le cadre du volume financier de 6 milliards de francs suisses approuvé par les citoyennes et les citoyens en votation l'an dernier.

LDD

14:21

Sans ce système, plus de protection en 2030

Le chef de l'Armée suisse Thomas Süssli indique pour sa part que les menaces pour la sécurité de la Suisse sont nombreuses. Selon lui, les forces aériennes doivent surveiller en permanence l'espace aérien, il doit être possible d'intervenir et de protéger l'espace aérien suisse. Si la Suisse devait être victime d'une attaque, l'armée doit être en mesure de la défendre. «Si nous n'agissons pas maintenant, nous ne serons plus en mesure de protéger la population suisse à partir de 2030», a-t-il déclaré.

14:17

Patriot pour la défense sol-air

Le Conseil fédéral a aussi choisi le système de défense sol-air de longue portée. Le système est en mesure de protéger des secteurs de manière autonome ou conjointement avec les avions de combat, explique le gouvernent. Il peut être engagé à clairement plus de 20 000 mètres d’altitude (verticalité) et sur une distance largement supérieure à 50 kilomètres (horizontalité).

Les frais d’acquisition se montent à 1,97 milliards de francs pour les cinq systèmes. Les coûts globaux du Patriot s’élèvent à environ 3,6 milliards de francs sur 30 ans, coûts d’exploitation compris. Le système est ainsi nettement plus avantageux que l’autre candidat.

«Le Patriot dépasse aussi nettement ses concurrents», a estimé Viola Amherd.

«En matière de bénéfice, la phase d’évaluation a très clairement penché en faveur du F-35A. Il est le plus avantageux sur le plan de l’acquisition que de l’entretien», déclare Viola Amherd (photo), cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

14:10

Cybersécurité

Le Conseil fédéral estime que le F-35A assure tout particulièrement bien la cybersécurité car la cybergestion, la sécurité de l’architecture de calcul et les mesures axées sur la cyberprotection sont assurées de manière exhaustive. Comme tous les autres candidats, le F-35A permet à la Suisse de déterminer elle-même les données qu’elle veut échanger avec d’autres forces aériennes par liaison de données ou les données logistiques qu’elle veut renvoyer au constructeur.

14:08

Le F-35 meilleurs sur tous les plans

Le Conseil fédéral fonde sa décision sur l’évaluation technique approfondie de quatre candidats en ce qui concerne le nouvel avion de combat (Eurofighter de Airbus, Allemagne ; F/A-18 Super Hornet de Boeing, USA ; F-35A de Lockheed Martin, USA ; Rafale de Dassault, France) et de deux candidats pour la DSA LP (SAMP/T de Eurosam, France ; Patriot de Raytheon, USA).

Si le Conseil fédérale indique que tous les candidats ont rempli les exigences posées par la Suisse, il ajoute que lors de l’évaluation, le F-35A s’est à chaque fois détaché en affichant l’utilité globale la plus élevée tout en présentant les coûts les plus faibles.

14:01

Le gouvernement choisi le F-35 américain

Le Conseil fédéral vient d’annoncer qu’il va proposer au Parlement l’acquisition de 36 avions de combat de type F-35A (photo) du fabricant américain Lockheed Martin et de cinq unités de feu Patriot, produites par l’entreprise américaine Raytheon.

Il ressort de l’évaluation menée par le Conseil fédéral que ces deux systèmes l’emportent quant à l’utilité globale tout en présentant les coûts globaux les plus bas. Le Conseil fédéral dit être convaincu qu’ils sont les mieux adaptés pour protéger à l’avenir la population suisse contre les menaces aériennes.

LDD
13:38

Avions de combat: quatre options, une préférence

Viola Amherd va annoncer à 16h le type d'avion de combat que le Conseil fédéral a choisi d'acheter. Quatre modèles d'avion sont en concurrence. Le F-35 américain semble avoir les faveurs de Viola Amherd, selon plusieurs médias.

13:28

Fin de la conférence de presse

La conférence de presse d'Alain Berset est terminée, mais la conseillère fédérale Viola Amherd nous donne rendez-vous à 16h pour nous parler du choix des futurs avions de combat. A suivre en direct dans ce live.

13:11

Extension de l’application SwissCovid

Le Conseil fédéral a également décidé d’ajouter à l’application SwissCovid une fonction dite « check-in » permettant de compléter le traçage des contacts de manière ciblée. Le système décentralisé n’enregistre aucune donnée personnelle et ne recourt ni au bluetooth ni au GPS. La fonction « check-in » est prévue pour les petites manifestations.

Les organisateurs peuvent générer un code QR directement dans l’application, que les participants n’ont plus qu’à scanner en arrivant. Ils confirment ensuite dans l’application qu’ils quittent la manifestation une fois celle-ci terminée. Les informations sont conservées localement dans chaque portable pendant deux semaines puis automatiquement effacées. Si une personne est testée positive dans l’intervalle, elle n’a qu’à indiquer le code COVID reçu dans l’application pour que toutes les personnes qui se trouvaient à ladite manifestation dans le même laps de temps soient automatiquement averties.

13:09

Variant Delta en Russie: pas de quarantaine

Le Conseil fédéral ne veut pas mettre des pays touchés par le variant Delta, comme la Russie ou le Portugal, sur des listes obligeant une quarantaine. Alain Berset explique que pour l’instant l’obligation d’être vaccinés ou de faire un test avant de monter dans l’avion est une mesure suffisante. Mais le conseiller fédéral recommande à toutes les personnes non vaccinées de ne pas se rendre dans ces pays.

13:04

La Suisse toujours en situation particulière

Le Conseil fédéral s’est également penché mercredi sur la question de la fin de la situation dite « particulière » au titre de la loi sur les épidémies. Celle-ci se terminera lorsque la situation sanitaire mondiale liée au SARS-CoV-2 ne constituera plus un danger et que la santé publique du pays ne sera plus menacée.

13:01

Les fêtes liées à l'Euro conformes aux règles

Abordant les scènes de liesse qui ont suivi la victoire de la Suisse contre la France à l’Euro lundi soir, Alain Berset estime que la population a malgré tout en grande partie respecté les règles en vigueur. «Les scènes que j’ai vues dans les villes étaient conformes aux règles. Peut-être pas la distance, mais de manière générale, ça allait!»

66 commentaires