Fort: Alain Berset parle letton, latin, slovène, coréen et farsi

Publié

FortAlain Berset parle letton, latin, slovène, coréen et farsi

Depuis le début de son année présidentielle, le conseiller fédéral a communiqué en quinze langues sur Twitter. Étonnant mais aussi utile, affirme son entourage.

par
Renaud Michiels
Sur Twitter, Alain Berset se montre incroyablement polyglotte.

Sur Twitter, Alain Berset se montre incroyablement polyglotte.

Keystone/Peter Klaunzer

Sur son compte Twitter, Alain Berset écrit évidemment en français. Mais aussi en allemand, italien ou anglais. Et même en romanche. Mais ce n'est pas tout. Le conseiller fédéral parle aussi en (retenez votre souffle):

espagnol

arabe

slovène

latin

japonais

russe

farsi

letton

coréen

et swahili

Selon notre pointage, Alain Berset a donc «parlé» en quinze langues depuis le début de son année présidentielle. Balèze, non?

Ces messages dans des langues étrangères sont habituellement postés avant ou en marge d'une rencontre avec un homologue d'un autre pays. Les textes – merci Google traduction... – sont assez neutres. Notre président se réjouit d'une rencontre ou d'un renforcement de la collaboration avec tel ou tel État.

«Une petite marque de politesse»

Mais au fond, pourquoi le conseiller fédéral publie-t-il ces tweets dépaysants? «C'était à l'origine une idée à lui, si je me souviens bien. De manière générale on peut dire que son compte Twitter s'est vraiment professionnalisé pour cette année présidentielle, marquée par un agenda chargé en rencontres internationale. À l'origine, ces tweets dans la langue d'un pays visité ou d'un homologue se voulaient avant tout une petite marque d'estime, de politesse», détaille Nicole Lamon, cheffe de communication du conseiller fédéral.

Mais à l'usage, note Nicole Lamon, ces tweets se sont révélés représenter davantage qu'un petit geste de courtoisie. «Ils sont souvent repérés par l'homologue ou ses services et occasionnent parfois du small talkentre M. Berset et la personne qu'il rencontre, ce qui est toujours appréciable en diplomatie», raconte-t-elle.

«Parfois, l'effet est même plus ample. Au Kenya, par exemple, le message d'Alain Berset en swahili a été retweeté par le président Uhuru Kenyatta, grand utilisateur du réseau social. Ce qui a augmenté l'intérêt pour la venue dans le pays du président de la Suisse et a occasionné une plus large couverture médiatique», explique encore la cheffe de communication Un tweet d'Alain Berset du 7 juillet en swahili a en effet récolté quelque 6700 j'aime et a été retweeté plus de 3000 fois!

Des tweets garantis sans coquille

Ces messages étonnants ont donc une petite fonction diplomatique. Et, promis, ils ne contiennent pas de boulette. Le Département fédéral de l'intérieur s'appuie sur tout le réseau d'ambassades de la Suisse pour s'assurer qu'ils sont rédigés correctement. Résultat: le sage fribourgeois a sans doute l'un des comptes Twitter les plus polyglottes de la planète.

Reste une question. Notre président, en vrai, il parle quelles langues? Parfaitement français et allemand, nous explique-t-on. Très bien anglais et espagnol – langue utilisée lors de sa rencontre avec le pape, en mars dernier. Et il comprend pleinement l'italien et le portugais mais s'exprime moins aisément dans ces deux langues. Pas mal non plus...

Ton opinion