Publié

CYCLISMEAlbasini échoue à un cheveu de la victoire

L’Italien Matteo Trentin a remporté la 14e étape du Tour de France, à Lyon, en tête d’un groupe d’échappés. Il a battu le Suisse Michael Albasini (2e) sur la ligne. Le Britannique Chris Froome a conservé le maillot jaune à la veille de l’arrivée au Mont Ventoux.

Michael Albasini (à droite) est passé tout près de décrocher une victoire d'étape sur le Tour de France.

Michael Albasini (à droite) est passé tout près de décrocher une victoire d'étape sur le Tour de France.

AP Photo/Peter Dejong

L’Italien Matteo Trentin (Omega Pharma) a réglé un groupe d’échappés dont le Français Julien Simon s’était extrait dans le final. Albasini, déjà vainqueur d’une étape sur Paris - Nice cette année et du contre-la-montre par équipes de Nice avec Orica, n’a pu résister au retour de Trentin. L’Appenzellois est peut-être sorti trop vite dans le vent. «Oui, c’est possible, commentait le vainqueur du GP d’Argovie. Mais je devais y aller à ce moment. J’ai tout donné mais Trentin avait peut-être un meilleur feeling pour estimer la distance restante.»

Lancée sur des bases très élevées malgré la chaleur, la course n’a commencé à se décanter qu’après une quarantaine de kilomètres. Le quatuor (Voigt, Kadri, Bak, Vichot) formé peu après le départ a été rejoint par un groupe de contre-attaquants (Burghardt, Van Garderen, Bakelants, Gautier, Erviti, Rojas, Brutt, Garcia, Trentin, Millar, Talansky, Albasini, Geschke, Simon).

Les équipes Lampre et Euskaltel ont lutté pendant près d’une heure pour revenir avant de se relever. Le champion des Pays-Bas Johnny Hoogerland et l’Italien Damiano Cunego ont tenté ensuite de revenir sans parvenir à faire la jonction. A l’avant, le groupe de 18 coureurs s’est assuré un avantage supérieur à 6’ à l’entrée de l’agglomération lyonnaise. Dans l’avant-dernière difficulté, la côte de la Duchère, le Belge Jan Bakelants est passé à l’attaque avant que Julien Simon contre au sommet, à 15 kilomètres de l’arrivée.

Le Breton a pris une vingtaine de secondes d’avance dans la dernière côte (la Croix-Rousse) et a résisté le long des quais du Rhône. Les tentatives (Kadri, Van Garderen, Burghardt) ont échoué derrière lui mais Simon a été rejoint dans l’interminable ligne droite finale (2100 m) après une nouvelle accélération de l’Allemand Marcus Burghardt.

«Je suis déçu mais il fallait essayer. Qui ne tente rien n’a rien», a réagi le coureur de l’équipe Sojasun, qui a longtemps paru être en mesure d’ouvrir le compteur de victoires des coureurs français.

Trentin, l’un des membres du «train» du Britannique Mark Cavendish, a enlevé son premier succès dans le Tour auquel il participe pour la première fois, le quatrième pour son équipe Omega Pharma. «Cav» a gagné deux étapes (Marseille, Saint-Amand-Montrond) et l’Allemand Tony Martin le «chrono» du Mont-Saint-Michel. «Le Tour de France, c’est le meilleur endroit pour gagner», a triomphé le jeune Italien, originaire du nord de la péninsule, dans la province de Trente. L’an passé, Trentin avait été retenu en tant que remplaçant dans la sélection italienne pour les JO de Londres. Aucun coureur italien n’avait gagné dans le Tour depuis Alessandro Petacchi en 2010.

Froome: «ça sera brutal»

Froome a franchi la ligne au sein du peloton, à plus de 7 minutes des échappés, et conservé le maillot jaune de leader à la veille de l’arrivée au Mont Ventoux. «Une étape tranquille? non, ça n’existe pas dans le Tour», a répliqué, de sa voix douce, le maillot jaune. «Les 80 premiers kilomètres ont été assez intenses, ce n’était pas facile. Après, les équipiers ont contrôlé».

Interrogé sur la prochaine étape, le Britannique a prédit: «Une ascension comme le Ventoux, une étape de plus de 240 kilomètres, ça sera brutal, il n’y a pas d’autre mot. Il y aura des écarts.» A partir de Givors, la 15e étape, la plus longue de l’épreuve (242,5 km), prend la direction du sud. Trois petites côtes figurent sur le parcours avant le célébrissime Mont Chauve, abordé par Bédoin sur le versant sud.

Les 20,8 kilomètres d’ascension, d’une pente moyenne de 7,5 %, mènent à l’Observatoire à l’altitude de 1912 mètres. Au Chalet Reynard (1435 m), il reste encore 6,5 kilomètres de montée dans un univers de pierres, minéral et lunaire, surchauffé en cas de canicule, où le Britannique Tom Simpson est décédé dans le Tour 1967.

Le Tour a franchi quatorze fois le Géant de Provence. Mais l’arrivée de l’étape n’a été jugée au sommet qu’à huit reprises, la dernière en 2009 (victoire de l’Espagnol Juan Manuel Garate).

Tour de France, les classements

14e étape, Saint-Pourçain-Sur-Sioule - Lyon, 191 km: 1. Matteo Trentin (It) 4h15’11’’ (44,909 km/h). 2. Michael Albasini (S). 3. Andrew Talansky (EU). 4. Jose Joaquim Rojas (Esp). 5. Egotiz Garcia Etxegibel (Esp). 6. Lars Bak (Dan). 7. Simon Geschke (All). 8. Arthur Vichot (Fr). 9. Pawel Brutt (Rus). 10. Cyril Gauthier (Fr). 11. Julien Simon (Fr). 12. Jan Bakelants (Be), tous même temps. 13. Blel Kadri (Fr) à 10’’. 14. Marcus Burghardt (All) m.t. 15. Imano Erviti (Esp) à 46’’. 16. Tejay van Garderen (EU) à 1’35’’. 17. Jens Voigt (All) à 4’31’’. 18. David Millar (G) m.t. 19. Ian Stannard (GB) à 7’17’’. 20. Konstantin Siutsou (Bié). Puis:22. Christopher Froome (GB). 24. Alberto Contador (Esp). 28. Roman Kreuziger (Tch). 29. Bauke Mollema (PB). 31. Alejandro Valverde (Esp). 43. Cadel Evans (Aus). 44. Philippe Gilbert (Be). 48. Joaquim Rodriguez (Esp). 66. Steve Morabito (S). 81. Mark Cavendish (GB). 105. Peter Sagan (Slq). 120. Rui Costa (Por). 124. Marcel Kittel (All), tous même temps. 181 coureurs au départ, 181 classés.

Classement général: 1. Chris Froome (GB/Sky) 55h22’58’’. 2. Mollema à 2’28’’. 3. Contador à 2’45’’. 4. Kreuziger à 2’48’’. 5. Laurens Ten Dam (PB) à 3’01’’. 6. Jakob Fuglsang (Dan) à 4’39’’. 7. Michal Kwiatkowski (Pol) à 4’44’’. 8. Nairo Quintana (Col) à 5’18’’. 9. Jean-Christophe Péraud (Fr) à 5’39’’. 10. Rodriguez à 5’48’’. 11. Daniel Martin (Irl) à 5’52’’. 12. Talansky à 5’54’’. 13. Evans à 6’54’’. 14. Michael Rogers (Aus) à 7’28’’. 15. Andy Schleck (Lux) à 8’32’’. 16. Maxime Monfort (Be) à 10’16’’. 17. Valverde à 12’10’’. 18. Costa à 14’22’’. 19. Daniel Navarro (Esp) à 14’50’’. 20. Sylvain Chavanel (Fr) à 14’57’’. Puis: 24. Morabito à 19’59’’. 68. Albasini à 1h00’33’’. 121. Trentin à 1h34’46’’.

Classements annexesAux points:1. Peter Sagan (Slq) 357. 2. Mark Cavendish (GB) 273. 3. André Greipel (All) 217. Montagne: 1. Pierre Rolland (Fr) 50 pts. 2. Froome 33. 3. Richie Porte (Aus) 28. Jeunes: 1. Kwiatkowski 55h27’42’’. 2. Quintana à 34’’. 3. Talansky à 1’10’’. Par équipes: 1. Saxo Bank (Contador) 165h29’45’’. 2. Movistar (Valverde) à 2’26’’. 3. Belkin (Mollema) à 2’32’’.

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!