Polémique - Albert II énervé: il réagit à la «blague» sur sa mère Grace Kelly
Publié

PolémiqueAlbert II énervé: il réagit à la «blague» sur sa mère Grace Kelly

Après Louis Ducruet et Camille Gottlieb, le prince de Monaco n’a pas apprécié une phrase du site Le Libéro Lyon faisant référence à la mort de sa maman dans un accident de la route.

Prince Albert II a répondu via un communiqué ce mardi 4 mai.

Prince Albert II a répondu via un communiqué ce mardi 4 mai.

WireImage

Le prince Albert est «indigné». La dernière rencontre de l’AS Monaco contre l’Olympique de Lyon, ce dimanche 2 mai, a fait couler beaucoup d’encre. Non seulement les hommes de Niko Kovać se sont inclinés, mais une blague concernant Grace Kelly a retenu l’attention des médias.

Le soir du match, le média Le Libéro Lyon s’était permis de commenter la défaite des Monégasques en écrivant: «Contrairement à Grace Kelly, l’OL a réussi son tournant à Monaco.» Une référence au terrible accident de voiture qui avait coûté la vie à la princesse, le 14 septembre 1982. Particulièrement choqué par cette attaque d’un goût plus que douteux, Albert II de Monaco vient de sortir du silence pour faire part de sa colère.

Des commentaires déplacés

C’est via un communiqué qu’il a choisi d’exprimer toute son «indignation». «Il est regrettable qu’un drame humain, quel qu’il soit et dans le cas présent ayant touché la Famille princière, soit comparé à un événement sportif. Au nom de sa famille, S.A.S. le prince Albert II condamne de tels propos et son auteur en invitant au discernement et au respect dû à la mémoire de toute personne disparue», est-il écrit dans ce message qui met également en évidence des «commentaires déplacés» de la part de nombreux supporters sur le site internet.

Le mari de Charlène de Monaco n’est pas le seul à avoir été choqué par ces propos. Quelques jours plus tôt, Camille Gottlieb et Louis Ducruet, petits-enfants de Grace Kelly, s’étaient eux-mêmes indignés sur leurs réseaux sociaux. «C’est une honte. Je n’ai même pas les mots pour décrire à quel point ça me dégoûte!» s’était ainsi emportée la première pendant que le deuxième demandait: «Si vous avez une âme, dénoncez ce pseudo-site de supporters.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion