Publié

Presse belgeAlbert II, «un roi qui nous parle les yeux dans les yeux»

Au lendemain de l’annonce de l’abdication du roi Albert II, la presse belge jette un regard plutôt flatteur sur ses vingt ans de règne. Et attend de voir ce dont sera capable Philippe, son fils aîné qui va lui succéder.

par
Jean-Claude Meier
1 / 26
La reine Paola de Belgique essuie une larme, à côté de la princesse Mathilde qui s'apprête à lui succéder en tant qu'épouse du roi, ce dimanche 21 juillet.

La reine Paola de Belgique essuie une larme, à côté de la princesse Mathilde qui s'apprête à lui succéder en tant qu'épouse du roi, ce dimanche 21 juillet.

AFP
Le prince Philippe de Belgique et le roi Albert II s'étreignent à l'occasion de l'abdication officielle du roi en faveur de son fils, ce dimanche 21 juillet 2013.

Le prince Philippe de Belgique et le roi Albert II s'étreignent à l'occasion de l'abdication officielle du roi en faveur de son fils, ce dimanche 21 juillet 2013.

AFP
La princesse Mathilde de Belgique et le prince Philippe saluent la foule ce dimanche 21 juillet.

La princesse Mathilde de Belgique et le prince Philippe saluent la foule ce dimanche 21 juillet.

AFP

Dans son éditorial en Une du Soir, Béatrice Delvaux évoque une «décision d’une grande modernité à l’instar de celles prises récemment par la reine Beatrix ou le pape Benoît XVI. Après vingt ans de règne et à 80 ans, le roi prend une décision sage, responsable et annoncée qui plus est avec cette grande simplicité qui lui est coutumière. Le roi part aussi avec le sentiment légitime du devoir accompli».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!