Alcool, port du voile: le Qatar fixe ses règles avant le Mondial

Publié

FootballAlcool, port du voile: le Qatar fixe ses règles avant le Mondial

Le pays hôte de la prochaine Coupe du monde a dévoilé ses consignes pour les supporters et autres visiteurs lors de la compétition en novembre prochain.

Le Qatar a établi un règlement strict pour les nombreux visiteurs qui vont affluer lors du Mondial 2022.

Le Qatar a établi un règlement strict pour les nombreux visiteurs qui vont affluer lors du Mondial 2022.

AFP

La très controversée Coupe du monde au Qatar va se tenir du 20 novembre au 18 décembre prochain. Dans un document de 16 pages intitulé «Qatar: à faire et ne pas faire» et relayé par la presse internationale, le comité d’organisation a fixé les règles à adopter sur place pour les supporters et les différentes personnes accréditées.

Dans un premier chapitre, le document aborde notamment les rencontres avec les locaux. En rentrant dans un foyer, un visiteur se doit par exemple de saluer en premier lieu la personne la plus âgée ainsi que celles qui ont un «statut supérieur». Quant aux enfants, leur toucher la tête est considéré comme une marque de respect.

Concernant les femmes, il est demandé de les saluer verbalement en gardant une distance, de ne pas les «approcher avec les mains» et d’«éviter les étreintes».

Serrer la main d’une personne est également mal vu au Qatar. Pour saluer leurs hôtes, il est recommandé aux visiteurs de simplement tenir leur main droite sur le cœur, la main gauche étant réservée à l’hygiène personnelle.

Même consigne lorsqu’il s’agit de boire le thé, à servir donc avec la main droite, ou lors de la dégustation du Machboos, plat traditionnel servi à même le sol. Si un Qatari vous tend quelque chose, c’est également avec la main droite qu’il faut s’en saisir.

Files spécifiques

Un autre chapitre détaille les règles de la vie publique au Qatar. Il y est notamment indiqué que fixer quelqu’un des yeux est jugé «impoli». S’asseoir avec le pied d’une jambe reposant sur le genou de l’autre est aussi considéré comme insultant.

Il est également demandé aux visiteurs de respecter les files spécifiques dans les différents lieux publics, certaines étant prévues pour les hommes, d’autres pour les femmes.

«Attentions indésirables»

Le document rappelle qu’au Qatar, une «grande partie du Code pénal est basée sur la charia» et qu’il est donc «utile d’en avoir conscience». Si aucune loi n’exige, sauf dans les mosquées, le port d’un voile pour les femmes est bien vu «pour s’intégrer à la culture locale» et «éviter les attentions indésirables».

Des consignes strictes sont prévues concernant la tenue vestimentaire à adopter. Au Qatar, les femmes portent de longues robes noires (abayas) et les hommes de longues chemises blanches (thobes). Les visiteurs se doivent donc de se vêtir modestement, avec des habits recouvrant les genoux et les épaules. Les femmes doivent également se couvrir la nuque et la poitrine.

Marcels, jupes, robes courtes et autres chemises sans manches sont donc proscrits, même chose pour les habits trop serrés ou transparents. Les vêtements portant des slogans ou symboles pouvant être offensant sont aussi à éviter.

Sur la plage, le bikini est autorisé, mais pas le bikini brésilien ni les tongs. Quant aux bijoux, hormis les montres et les alliances, ils sont considérés comme inappropriés.

Un pays «paisible»

Le document aborde également la consommation d’alcool et de drogue sur place. Il est ainsi interdit d’apporter de l’alcool au Qatar, où il ne sera vendu qu’à certaines heures, et d’être ivre dans la rue. Détenir de la drogue ou des produits à base de porc est proscrit, même chose pour tout élément lié à la pornographie.

«Le Qatar est un pays extrêmement paisible avec des personnes de différentes nations vivant ici, indique le document. Respectez leur culture et leur religion. Nous sommes tous différents.»

(J.Z)

Ton opinion

62 commentaires