20.01.2017 à 10:59

ParodieAlec Baldwin a rejoué son imitation culte de Trump

Lors d'une manifestation à New York, le jeudi 19 janvier, l'acteur s'est fait un malin plaisir de refaire son imitation du nouveau président.

par
Cover Media

Alec Baldwin a une fois de plus joué son interprétation de Donald Trump déjà culte, lors d’une manifestation riche en stars, à la veille de l’investiture du président américain. L’acteur de «30 Rock» a fait les gros titres ces derniers mois avec son imitation au poil du magnat de l’immobilier qui s’est lancé en politique, dans l’émission de sketches Saturday Night Live.

Alors, quand il a rejoint des milliers de manifestants devant le Trump Hotel de Columbus Circle, le jeudi 19 janvier, il n’a pas pu s’empêcher de se replonger dans son personnage. «Je veux juste dire que je suis là debout dans le froid depuis un bail. Je dois aller aux toilettes, je dois faire pipi. Mais je me retiens, je me retiens, je vais pas faire pipi», a-t-il dit à la foule en faisant semblant d’être le futur président.

Une prestation qui lui a valu les applaudissements de la foule, et suite à laquelle il est redevenu lui-même pour exprimer son désir que New York continue de résister nouveau président après l’investiture de ce dernier. «Donald Trump, Steve Bannon et Mike Pence et tous ces gens qui font partie de l’administration Trump, ils pensent qu’ils vont vous museler. Mais ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que les New-yorkais ne se couchent jamais», a-t-il dit.

Un vrai Américain

Il a ensuite évoqué sa vie privée: l’acteur a parlé de sa femme Hilaria et de leurs trois enfants de 3 ans, 19 mois et 4 mois, et de la manière dont il leur enseignait la politique. «Le dernier truc que je vais dire concerne nos enfants, a-t-il conclu. Ma femme et moi, on a trois jeunes enfants. Pour tous ceux ici qui ont des enfants, en un sens, ils ne sont jamais trop jeunes pour que vous commenciez à leur parler de ce qui se joue ici. Ils ne sont jamais trop jeunes pour que vous leur disiez ce qu’est un vrai Américain.»

D’autres stars étaient présentes au rassemblement: Mark Ruffalo, Michael Moore et Robert De Niro, qui a pris la parole devant une foule estimée à 25'000 personnes, pour présenter le maire de New York, Bill de Blasio. «Je suis très heureux d’être ici ce soir avec vous tous et tous mes amis surestimés», a dit l’acteur de «Taxi Driver» en faisant référence à la remarque de Donald Trump, selon qui Meryl Streep est une actrice «surestimée» – remarque qu’il avait faite après les critiques de celle-ci lors de son discours de remerciement des Golden Globes.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!