Publié

Tir fatal sur un tournageAlec Baldwin annonce un accord avec la famille de sa victime

L’acteur américain s’est mis d’accord avec la famille de Halyna Hutchins tuée par le tir d’un revolver qu’il manipulait lors du tournage du western «Rust».

L’acteur américain Alec Baldwin a annoncé mercredi avoir trouvé un accord avec la famille de la directrice de la photographie Halyna Hutchins, tuée en octobre 2021 par le tir d’un revolver qu’il manipulait lors du tournage du western «Rust», un fait divers dramatique qui a ébranlé Hollywood.

Dans une publication Instagram, le comédien s’est dit «reconnaissant envers tous ceux qui ont contribué à la résolution de cette affaire tragique et douloureuse». L’accord met fin aux poursuites judiciaires engagées au civil par la famille de Mme Hutchins à l’encontre d’Alec Baldwin. Le montant de cet accord négocié, qui doit ensuite être validé par un juge, n’a pas été divulgué. Le tournage doit reprendre en janvier 2023, «avec  les principaux protagonistes», indique-t-il, précisant qu’il en sera le producteur exécutif.

«Je n’ai aucune envie de lancer des récriminations ou de désigner des coupables (que ce soit les producteurs ou M. Baldwin)», a commenté de son côté le mari de la directrice de la photographie, Matthew Hutchins, cité dans le communiqué de la production du film. «Nous sommes tous convaincus que la mort d’Halyna a résulté d’un terrible accident.»

Doux amer

Le 21 octobre 2021, le tournage de ce western dans un ranch de Santa Fe (Nouveau-Mexique) avait viré au drame lorsque M. Baldwin avait actionné une arme censée ne contenir que des balles à blanc mais dont un projectile bien réel avait blessé mortellement Halyna Hutchins, âgée de 42 ans.

Le tir avait également blessé le réalisateur du film, Joel Souza, qui s’est réjoui mercredi de la reprise prochaine du tournage. «Bien que ce soit évidemment doux-amer, je suis heureux qu’ensemble, nous achevions maintenant ce qu’Halyna et moi avions commencé. Tous mes efforts sur ce film seront consacrés à mettre la mémoire d’Halyna à l’honneur», a-t-il expliqué, cité dans le communiqué de la production.

L’accident de tournage, dans un pays régulièrement endeuillé par les armes à feu, avait eu un très fort retentissement, jusqu’au-delà des frontières américaines. Le fait divers avait conduit les studios de Hollywood à une introspection sur les règles et conditions de réalisation des films.

La famille d’Halyna Hutchins avait porté plainte contre l’acteur en février, l’accusant par la voix de leur avocat de «comportement dangereux» et dénonçant les mesures d’économie décidées par les producteurs du film, dont M. Baldwin, ayant selon eux abouti à la mort de la cinéaste.

Enquête pas dévoilée

L’enquête de police, dont les conclusions n’ont pas encore été rendues publiques, s’est notamment attachée à déterminer comment des munitions réelles avaient pu se trouver sur le tournage, ce qui est en théorie formellement interdit, précisément pour éviter des accidents. Alec Baldwin avait, tout en assurant ne pas vouloir la «condamner», a encore récemment pointé du doigt l’armurière engagée pour le film, Hannah Gutierrez-Reed, et a également évoqué la responsabilité de l’adjoint à la réalisation Dave Halls, qui lui avait remis l’arme peu avant le tir. Les producteurs du film ont commis des fautes, avait récemment estimé l’État du Nouveau-Mexique.

L’acteur de 64 ans, qui figure à l’affiche de nombreux films d’action, s’est notamment fait connaître par son interprétation comique de Donald Trump dans l’émission Saturday Night Live.

(AFP)

Ton opinion