Publié

FootballAleksandr Golovin, la nouvelle étoile du football russe

Le Sibérien de 21 ans affronte ce mardi soir YB, à Berne (20h45). Ce formidable technicien sera à surveiller de très près.

par
Tim Guillemin
Le jeune Russe semble prêt à jouer un sale tour à YB mardi au Stade de Suisse.

Le jeune Russe semble prêt à jouer un sale tour à YB mardi au Stade de Suisse.

Le CSKA Moscou est une équipe vieillissante, surtout en défense. YB, en mettant beaucoup de vitesse, aura les moyens de faire très mal aux jumeaux Vassili et Alekseï Berezutsky (35 ans), ainsi qu'au légendaire Sergeï Ignashevitch (38 ans). Conscient de cette faiblesse, Viktor Goncharenko, le technicien du CSKA, joue souvent à cinq derrière dans les gros matches. Ce devrait être le cas au Stade de Suisse, où il est d'ailleurs fort probable qu'un des trois «vieux» sorte du onze de départ. Les Moscovites aligneront en effet à coup sûr Viktor Vasin, sans doute le meilleur défenseur russe à l'heure actuelle. Son duel avec Guillaume Hoarau s'annonce splendide et YB a très certainement un coup à jouer en mettant la défense moscovite sous pression.

Mais YB fera surtout connaissance avec un joueur d'exception, le milieu offensif Aleksandr Golovin. Ce jeune homme, né en Sibérie il y a 21 ans, est un numéro 10 très créatif, ultra-technique et très rapide. Un vrai cador, comme la Russie n'en produit qu'un par génération.

Coéquipier d'Anton Mitryushkin en sélection russe junior

Vainqueur de l'Euro M17 en 2013 et finaliste de celui des M19 en 2015 (les deux fois avec Anton Mitryushkin dans les buts), le milieu de terrain est souvent comparé à Andreï Arshavin, avec lequel il partage le même style de jeu. Il a d'ailleurs été sélectionné pour la première fois avec la Sbornaja alors qu'il n'avait pas encore disputé le moindre match avec les professionnels du CSKA Moscou! Cela en dit très long sur son talent, mais aussi sur les attentes qui pèsent sur ses épaules. En reconstruction après plusieurs compétitions ratées, la Russie compte énormément sur lui pour la Coupe du Monde 2018. Il sera le meneur de jeu de la Sbornaja, un rôle qu'il assume déjà avec bonheur au CSKA.

La pression semble ainsi glisser sur lui et le jeune homme est en forme. La preuve? Son récital ce week-end, lors de la victoire des Rouge et Bleu face à l'ennemi juré, le Spartak. Le CSKA s'est imposé 2-1 face au champion de Russie avec un Aleksandr Golovin tout simplement exceptionnel. Les journaux russes lui ont tous mis une notre entre 8 et 10 pour ce match, lors duquel il a humilié les défenseurs spartakistes à de nombreuses reprises.

Young Boys est prévenu: ce jeune homme peut faire très mal.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!