16.11.2018 à 13:57

VoileAlex Thomson a franchi la ligne d'arrivée

Le Britannique, qui s'est écrasé contre une falaise la nuit passée, a terminé en vainqueur de la catégorie Imoca.

Alex Thomson et son bateau «Hugo Boss» ce vendredi matin, dans la baie de Ponte-à-Pitre.

Alex Thomson et son bateau «Hugo Boss» ce vendredi matin, dans la baie de Ponte-à-Pitre.

Twitter

Le Britannique Alex Thomson («Hugo Boss»), qui a sévèrement percuté une falaise jeudi soir au nord de la Guadeloupe occasionnant des dégâts majeurs sur son bateau, a passé la ligne d'arrivée de la Route du Rhum vendredi à 8h10 locales (13h10 en Suisse) à Pointe-à-Pitre.

Le Gallois, qui menait la flotte des Imoca (monocoques de 18m) quand il a violemment talonné une falaise entre 21h45 et 22h locales (2h45 et 3h en métropole), a achevé sa traversée de l'Atlantique en solitaire en 11 jours 23 heures et 10 minutes. Il lui aura fallu environ 10 heures pour terminer sa course depuis l'accident.

Le monocoque de Thomson a été fortement endommagé dans la collision à vive allure, avec notamment un trou dans la coque, une étrave touchée, le foil tribord endommagé ainsi que la quille mais ne constatant pas de voie d'eau, le navigateur a choisi de repartir pour terminer sa course.

La star britannique de la course au large, qui se serait apparemment endormi, a percuté la falaise à la pointe de la Grande Vigie (au nord de la Grande-Terre). «Je ne peux pas confirmer qu'il dormait mais tout laisse à penser qu'il était endormi, a expliqué le directeur de course Jacques Caraës. Je pense qu'il s'est assoupi. C'est déjà arrivé en fin de course et à plus d'un (concurrent). Il était sous le choc et très désolé au son de sa voix. Il n'a pas vu le coup venir.»

Quelle pénalité?

Thomson (44 ans) est le premier skipper en Imoca à arriver à Pointe-à-Pitre et le quatrième de la flotte de 123 bateaux, partie dimanche 4 novembre de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Le marin n'est pour l'instant pas classé alors qu'une réclamation a été portée en raison de l'utilisation de son moteur pour se dégager de la falaise. Il devrait très probablement écoper d'une pénalité de temps mais qui pourrait aller jusqu'à la disqualification.

Le problème sera tranché dans les heures qui viennent après audition de Thomson par un jury international composé de cinq experts de la course au large.

«Sur la Route du Rhum, les pénalités sont exprimées en temps. Elles vont de 0 jusqu'à la disqualification. Nous travaillons sur un système de grille avec des plages selon la gravité de l'infraction: pénalité de 0 à 2 h, pénalité de 2 h à 24 h, pénalité de 24 h à DSQ (disqualification)», ont précisé vendredi les organisateurs.

Le jury international de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe est composé de cinq arbitres: deux Britanniques, deux Français et un Allemand. Comme il s'agit d'un jury international, ses décisions ne sont pas susceptibles d'appel.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!