JO 2021: pas de sprint pour Alex Wilson, suspendu pour dopage
Actualisé

JO 2020Alex Wilson suspendu pour dopage: «Je suis dévasté par cette décision»

Le Bâlois a été suspendu de manière provisoire après une longue procédure. Il ne courra pas à Tokyo.

par
Sport-Center
Alex Wilson ne verra pas Tokyo.

Alex Wilson ne verra pas Tokyo.

AFP

Le sprinter bâlois Alex Wilson (30 ans), qui avait défrayé la chronique la semaine dernière en raison de chronos suspects établis sur 100 m et 200 m dans un meeting secondaire à Atlanta, aux Etats-Unis, ne participera pas aux Jeux olympiques de Tokyo.

La raison: la chambre ad hoc du Tribunal arbitral du sport (TAS) l’a suspendu jusqu’à nouvel ordre pour dopage.

Alex Wilson a été testé positif le 15 mars 2021 par Antidoping Suisse lors d’un contrôle effectué en dehors d’un cadre de compétition. De l’acétate de trenbolone, un stéroïde anabolisant, a notamment été détecté dans l'échantillon.

De la viande contaminée

Antidoping Suisse avait imposé une interdiction provisoire le 28 avril 2021. Mais l’athlète s'y était opposé, attribuant le résultat positif à la consommation de viande contaminée.
Wilson a ainsi eu le droit de recommencer à courir le 18 mai et a été sélectionné pour les JO le 5 juillet.

«Il est important pour moi de prouver mon innocence»

Alex Wilson aurait, selon ses dires, consommé une grande quantité de viande de boeuf dans un restaurant de Las Vegas quelques jours avant le test anti-dopage qui s’est révélé positif. La substance retrouvée dans son urine – de l’acétate de trenbolone, un stéroïde anabolisantserait très vraisemblablement liée à la viande contaminée qu’il a consommée aux Etats-Unis, explique l’athlète dans un communiqué. «Il s’agit pour moi de la seule explication quant à la présence de trenbolone dans mon test positif», affirme Wilson.

«Je suis très surpris et dévasté par la décision du TAS d’autant plus que je possède des arguments solides, fondés sur des faits scientifiques et confirmés par des experts pour justifier ma situation (...) Malheureusement, il ne me reste pas d’autre option que d’enterrer mon rêve olympique et de me battre sur un autre terrain. Il est très important pour moi, et pour tous ceux qui m’ont soutenu jusqu’ici, de pouvoir prouver mon innocence.»

‹‹Nous regrettons profondément cette situation et serions très déçus si la sanction venait à être confirmée››

Swiss Olympic dans un communiqué

Le 22 juillet, World Athletics a fait appel de la décision auprès du TAS. Cette requête a été approuvée ce mercredi. A ce stade, même s’il est suspendu de manière provisoire, Wilson est considéré comme innocent.
Swiss Olympic «regrette profondément cette situation et serait très déçue si la sanction venait à être confirmée. D'autant plus que récemment encore, un autre athlète, Kariem Hussein, a été suspendu pour neuf mois pour une violation des règles antidopage.»

L’organe faîtier du sport suisse ajoute: «Les deux cas ne sont pas liés et ne peuvent être comparés. Ils montrent cependant que les fédérations sportives internationales et nationales ne doivent faire aucune concession dans la lutte contre le dopage.»

Votre opinion