29.10.2020 à 14:22

TennisAlexander Zverev dans la tourmente

Ces dernières 48 heures, deux ex-compagnes de l’Allemand sont sorties du bois: l’une pour annoncer qu’elle était enceinte de lui, l’autre pour révéler les violences conjugales qu’elles a subies…

von
Sport-Center
Olya Sharypova et Alexander Zverev, au temps où ils étaient amoureux.

Olya Sharypova et Alexander Zverev, au temps où ils étaient amoureux.

Instagram @olyasharypova

Tout va bien en ce moment côté court, pour Alexander Zverev. L’Allemand, 7e joueur mondial, vient de gagner coup sur coup deux tournois à Cologne. De quoi lui faire un peu oublier sa défaite en finale du dernier US Open contre Dominic Thiem, alors qu’il menait deux sets à rien… «Je n'avais pas joué en Allemagne depuis 14 mois, cela m'avait manqué. Ces deux semaines ont été vraiment spéciales pour moi», a-t-il avoué dimanche.

C’est en revanche beaucoup moins rose niveau vie privée pour Sascha.

Dans un entretien au «Gala» allemand, son ancienne petite amie, Brenda Patea, a révélé la future paternité de l’athlète. «Je suis enceinte de 20 semaines et j'attends un enfant d'Alex. Ce n'était pas prévu, mais je ferai tout pour qu'il grandisse dans un environnement harmonieux.»

La mannequin de 27 ans, qui s’est séparée d’Alexander Zverev à la fin de l’été après une relation d’une année, s’est par ailleurs montrée catégorique sur le rôle du joueur auprès de l’enfant. «Je ne partagerai pas la garde avec lui, j'ai la chance de pouvoir élever mon enfant toute seule.»

Avant de compléter ses propos quelques heures plus tard, sur Instagram. «Oui, je veux la garde exclusive. J'ai de bonnes raisons, mais elles sont privées. Je ne suis plus en contact avec Alex, mais je tiens à préciser que s'il veut voir l'enfant, je ne l'en empêcherai pas. Au contraire.»

Est-ce cette annonce qui a poussé Olya Sharypova à sortir de son silence? On ne le sait pas encore mais la Russe, qui est elle aussi une ex-compagne de Zverev, a eu des mots forts sur Instagram, racontant notamment qu’elle avait été victime de violence conjugale. «J'ai été battue et ne serai plus silencieuse», a-t-elle écrit.

Avant de poursuivre: «Au mois d’août de l'année dernière, je suis sortie de l'hôtel en courant pieds nus, battue. J’étais dans une rue de New York et je ne savais pas où aller ni quoi faire. Il a essayé de m'étrangler avec un oreiller, m'a cogné la tête contre le mur, m'a tordu les bras et à ce moment, j'avais vraiment peur pour ma vie. Ce n'était ni la première ni la dernière fois qu’une main a été levée sur moi lors d’une relation amoureuse. Mais c'était la pire, car à certains moments, je ne pouvais plus respirer.»

Quelques heures plus tard, Olya Sharypova a tout raconté à un site russe. Et cette fois, en citant clairement le nom d’Alexander Zverev au moment de se remémorer cette sortie avec Dasha Medvedev, l'épouse de Daniil, avant le début de l’US Open 2019. «Nous étions un peu en retard et Sascha s’est fâché à cause de cela. Quand je suis rentrée, nous nous sommes disputés (…) J'ai essayé de sortir de la pièce à plusieurs reprises, mais il ne m'a pas laissé faire. J'avais peur que quelqu'un puisse nous voir ou nous entendre. Mais à la fin, j'ai réussi à me libérer (…)»

La jeune femme, qui dit avoir été menacée physiquement près d’une entrée en bas de l’hôtel avant de pouvoir se mêler à d’autres personnes pour s’enfuir, précise avoir dû ramasser par terre ses affaires jetées par Zverev, photo à l’appui. Ce n’est finalement que le lendemain que les deux ex-tourtereaux se sont rabibochés, avant de se séparer pour de bon après la Laver Cup à Genève et la tournée asiatique.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

ernestino1213

29.10.2020 à 17:50

Ah les problèmes !!! Je m'en fout pas mal de ces mecs et nanas. Nous avons bien d'autres problèmes à résoudre et à y penser, voire la santé en primis. Bonne chance et bonheur è vous tous et que la santé, l'amour vous accompagnent jour après jour pour toujours!

Etasseur

29.10.2020 à 16:53

C'est ce qui s'appelle gonfler les news comme d'autres ont les chevilles qui enflent. Sacha fera sans doute un bon papa et c'est ce que son ex Brenda semble espérer avec ses propos contradictoires. Il y a des accidents plus graves et moins heureux dans la vie. Quand aux violences conjugales la notion de "tentative d'étranglement" (et non d'étouffement) "avec un oreiller" avant de se rabibocher devrait aider à relativiser les propos de son ex Olga voire à les remettre dans une perspective plus objective et raisonnable