Football - Alexandre Pasche: «Durant ces longs mois, j’ai appris la patience»
Publié

FootballAlexandre Pasche: «Durant ces longs mois, j’ai appris la patience»

Éloigné des terrains depuis près d’une année après une grave blessure, le Vaudois est de retour aux affaires. Le revenant de la Maladière évoque les enjeux de la nouvelle saison pour Xamax.

par
Nicolas Jacquier
Après avoir évolué par le passé à Lausanne, Young Boys et Servette, Alexandre Pasche compte déjà 119 matches de Super League et 212 matches de Challenge League à son compteur. 

Après avoir évolué par le passé à Lausanne, Young Boys et Servette, Alexandre Pasche compte déjà 119 matches de Super League et 212 matches de Challenge League à son compteur.

Freshfocus

Arian Kabashi n’est pas le seul revenant à avoir retrouvé cet été le plaisir de fouler les pelouses helvétiques. On se souvient que le défenseur du FC Sion s’était gravement blessé au genou après quelques minutes lors de la première journée du championnat à Saint-Gall - victime d’une déchirure du ligament croisé antérieur, le jeune homme de 24 ans avait dû faire l’impasse sur toute la saison dernière.

A Neuchâtel, Alexandre Pasche (30 ans) a subi le même éloignement des terrains. Alors que Xamax avait misé sur l’expérience du Vaudois pour encadrer ses plus jeunes éléments, le milieu de terrain de la Maladière avait connu un brutal coup d’arrêt dès sa première apparition sous ses nouvelles couleurs, suite à une rupture du tendon d’Achille droit survenue le 13 septembre contre Kriens, en Coupe de Suisse, peu avant la mi-temps.

Le 13 septembre 2020, la saison du néo-Xamaxien s’était arrêtée après moins d’une mi-temps.

Le 13 septembre 2020, la saison du néo-Xamaxien s’était arrêtée après moins d’une mi-temps.

Freshfocus

Alexandre Pasche, avec le recul, que reste-t-il de cette maudite 39e minute du 13 septembre dernier?

Une cicatrice d’une dizaine de centimètres. Visuellement, le mollet a repris son volume normal, mais je dois encore veiller à gérer certaines charges. Je suis à l’écoute de mon corps, je dois me surveiller. Certains muscles rattachés au tendon doivent se réadapter.

«Le geste des dirigeants de prolonger mon contrat m’a touché. Ce n’est pas forcément quelque chose qui se fait naturellement»

Alexandre Pasche, milieu de terrain de Xamax

Comment traverse-t-on l’épreuve consistant à de ne plus pouvoir exercer son métier?

C’est forcément long. Un footballeur est fait pour jouer. C’était ma première grosse casse. J’ai rongé mon frein. Durant ces longs mois, j’ai fait l’apprentissage de la patience. C’est un long processus qui invite aussi à se découvrir soi-même. Forcément, il y aussi eu des moments de doute durant lesquels on a l’impression d’être très loin du bout du tunnel. Mais globalement, ces moments ont été heureusement plutôt rares.

Lors des premiers matches amicaux que vous avez disputés, avez-vous ressenti une quelconque appréhension?

Je ne l’ai pas vécu ainsi. Pour tout dire, il n’y a pas eu d’appréhension. J’ai fait le travail pour revenir au top.

Très vite, les dirigeants de Xamax ont décidé de prolonger votre contrat qui, initialement, aurait dû s’arrêter au 30 juin. Comment avez-vous vécu leur geste?

Je dois dire qu’il m’a beaucoup touché. Dans le milieu du foot, ce n’est pas forcément quelque chose qui se fait naturellement. Mentalement, cela m’a permis de moins gamberger, je savais que quelque chose m’attendait au bout de ma rééducation.

«Je pense avoir encore quelques belles années devant moi. Je veux en profiter en aidant le club qui a misé sur moi»

Alexandre Pasche, milieu de terrain de Xamax

Avant les trois coups de la reprise (le 23 juillet, contre Aarau), à quelle saison Xamax doit-il s’attendre?

J’espère que la saison que l’on vient de vivre nous servira de leçon et que l’on ne se fera pas du souci jusqu’à l’ultime journée du championnat. Avec le retour du public, on souhaite tous vivre une saison plus sereine. Chacun est impatient d’ouvrir un nouveau chapitre. Nos ambitions se dessineront avec nos performances. La notion de plaisir me semble également importante, il faut le retrouver.

Et à titre personnel, quel est votre objectif?

Après une année sur la touche, j’ai envie de retrouver le niveau qui était le mien avant ma blessure, afin d’apporter à Xamax ce qu’il attend de moi. Je pense avoir encore quelques belles années devant moi. Je veux en profiter en aidant le club qui a misé sur moi.

Les matches amicaux de ce samedi

10h: OGC Nice - Lausanne (centre d’entraînement)

11h: Sion – Sochaux (à Lens), Stade-Lausanne-Ouchy - Yverdon (à la Pontaise)

14h: Grasshopper - Lucerne

15h: Bâle - Aarau, VfB Stuttgart - FC Saint-Gall, FC Vaduz - Zurich

16h: SC Kriens - YF Juventus, Thoune - NE Xamax (à Saanen)

20h: Servette - Dynamo Kiev (à Meyrin)

Votre opinion