Russie: Alexeï Navalny transféré dans une prison «à régime sévère»
Publié

RussieAlexeï Navalny transféré dans une prison «à régime sévère»

Alors qu’il était dans une des prisons les plus dures de Russie, l’opposant à Vladimir Poutine dort désormais dans un établissement encore plus strict. D’où l’inquiétude de ses proches.

Alexeï Navalny (ici lors d’une audience par visioconférence depuis sa cellule) purge déjà une peine pour «fraude», dans une affaire remontant à 2014. Il vient d’être transféré dans un lieu inconnu, après une condamnation à neuf ans de prison pour une accusation de détournement de dons qu’il nie.

Alexeï Navalny (ici lors d’une audience par visioconférence depuis sa cellule) purge déjà une peine pour «fraude», dans une affaire remontant à 2014. Il vient d’être transféré dans un lieu inconnu, après une condamnation à neuf ans de prison pour une accusation de détournement de dons qu’il nie.

REUTERS

L’opposant russe incarcéré Alexeï Navalny a été transféré vers une nouvelle colonie pénitentiaire «à régime sévère», ont annoncé, mardi, ses proches, qui disent ne pas savoir où il est et s’inquiéter pour sa vie. «Ils ont dit, à Pokrov (son ancienne colonie pénitentiaire, ndlr), qu’Alexeï Navalny n’est plus détenu ici, qu’il a été transféré dans une colonie à régime sévère», a indiqué, à l’agence de presse Tass, Olga Mikhaïlova, l’une des avocates de l’opposant de 46 ans. «C’est lié au fait que le verdict dans sa nouvelle affaire est entré en vigueur…»

Fin mai, la justice russe avait confirmé la condamnation à neuf ans de prison d’Alexeï Navalny pour le détournement de dons versés à ses organisations de lutte contre la corruption, des accusations qu’il nie et estime politiquement motivées.

Personne n’a été prévenu

L’avocat et militant anticorruption, principal opposant russe, purge déjà une peine pour «fraude», dans une affaire remontant à 2014 et impliquant l’entreprise française Yves Rocher. Il était jusqu’alors écroué dans la colonie de Pokrov, à 100 km de Moscou, déjà considérée comme une des plus dures de Russie.

«Tant qu’on ne sait pas où se trouve Alexeï, il reste en tête-à-tête avec un système qui a déjà essayé de le tuer.»

Kira Iarmych, porte-parole d’Alexeï Navalny

«Le problème n’est pas seulement qu’une colonie de haute sécurité est beaucoup plus effrayante. Tant qu’on ne sait pas où se trouve Alexeï, il reste en tête-à-tête avec un système qui a déjà essayé de le tuer, donc notre tâche principale est de le localiser le plus rapidement possible», a commenté sa porte-parole, Kira Iarmych. Elle a dénoncé le fait que ni l’opposant, ni ses avocats ou sa famille n’aient été prévenus à l’avance de ce transfert.

Alexeï Navalny avait été arrêté en janvier 2021, à son retour de Berlin, où il avait passé plusieurs mois en convalescence après un empoisonnement, dont il tient le président russe Vladimir Poutine pour responsable.

(AFP)

Votre opinion

7 commentaires