Publié

Ski alpinAlexis Pinturault en patron à Adelboden

Le Français a écrasé le premier slalom géant du week-end dans la station bernoise. Marco Odermatt bon troisième, Justin Murisier et Loïc Meillard respectivement cinquième et sixième.

par
Sport-Center
Alexis Pinturault a signé le meilleur temps dans chacune des deux manches.

Alexis Pinturault a signé le meilleur temps dans chacune des deux manches.

AFP

Le Français Alexis Pinturault a écrasé le slalom géant d’Adelboden. Meilleur temps de la première manche avec près d’une seconde d’avance sur le Suisse Marco Odermatt, il a parfaitement géré son affaire pour finalement devancer le Croate Filip Zubcic de 1’’04. Marco Odermatt termine à la troisième place, avec un retard de 1’’11 sur le vainqueur du jour, et conserve son dossard rouge de leader de la spécialité.

Le Nidwaldien offre surtout un premier podium en géant à la Suisse sur la «Chuenisbärgli» depuis Marc Berthod en 2008. «Un podium ici, même sans public, est quelque chose d’incroyable, s’est exclamé le Suisse dans l’aire d’arrivée. C’était l’objectif du week-end, donc j’enlève en quelque sorte de la pression à mes coéquipiers Loïc (Meillard) et Justin (Murisier).»

Murisier: «Les mêmes émotions»

Odermatt, qui disputait seulement pour la deuxième fois la seconde manche du mythique géant (10e en 2019, absent pour blessure en 2020), a avoué avoir un peu calculé sur le second tracé, bien conscient que le Croate Zubcic, l’un de ses adversaires directs pour le globe de cristal, avait réalisé une manche très solide. Il n’a manqué en fait que les drapeaux suisses et les bruyantes cloches, que les sons synthétiques n’ont franchement pas réussi à faire oublier, pour que la fête soit totale.

Le bilan suisse peut être qualifié d’excellent, avec encore la cinquième place de Justin Murisier (à 2’’29) et la sixième de Loïc Meillard (à 2’’39). Murisier, qui a réalisé son troisième meilleur résultat en carrière, a semblé presque aussi ému que lors de son podium du 20 décembre à Alta Badia. «Je ressens quasi les mêmes émotions, car c’est là une confirmation que je suis de retour tout devant», a souligné le Bagnard, qui s’est offert un excellent top 5 le jour de ses 29 ans, dix ans pile après son premier géant à Adelboden, grâce à un mur final où il a su lâcher les skis.

Loïc Meillard n’a lui pas caché une certaine frustration de flirter avec la boîte sans pouvoir y grimper lui-aussi dessus. Le skieur d’Hérémence devra livrer deux manches de même facture que la seconde de ce vendredi, lors de la seconde tentative offerte samedi sur la Chuenisbärgli.

Daniele Sette (24e à 4’’25) est le seul autre Helvète classé, alors que le prometteur Semyel Bissig, 14e de la première manche, a connu l’élimination en début de second tracé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Hopp Suisse

08.01.2021 à 11:37

On espère tous ce nouveau podium suisse en géant à Adelboden. Depuis Berthod et Albrecht en 2008 quand même...