Publié

société-foot-ALG-algérie-sport-violenceAlgérie: la police lance une campagne contre la violence dans le football

La police algérieNne en première ligne contre les hooligans a annoncé dimanche le lancement d'une campagne contre la violence dans les stades de football qui sont souvent le théâtre d'affrontements entre groupe de supporteurs, une semaine après le début de la nouvelle saison.

Intitulée "le fair-play est un comportement civique", cette initiative a pour but d'appeler "les supporters à faire preuve de sportivité et rejeter toutes sortes de violences dans les stades, d'autant que la réussite de la saison sportive y va du comportement exemplaire que doit véhiculer le supporter à l'intérieur et en dehors des stades algériens", selon un communiqué de la Direction générale de la sureté nationale. L'année dernière, le début de la saison avait été marqué par la mort d'un attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé tué par un projectile lancé à la fin d'un match perdu à domicile, à Tizi-Ouzou. La campagne lancée par la police énumère une série d'interdits dans les stades comme par exemple le port d'armes ou de laser, l'entrée des animaux ou l'exhibition de banderoles à connotation politique, raciste, raciale, religieuse ou idéologique. Un numéro vert a également été mis en place afin de dénoncer tout acte de violence. Aussitôt lancée, la campagne a instantanément suscité le débat sur les réseaux sociaux. La page Facebook de la DGSN a récolté plus de 457.000 "J'aime". Jeudi dernier, la Ligue de football professionnel (LFP) a invité tous les clubs de Ligues 1 et 2 à participer à la promotion du fair-play à l'occasion des matches de la première journée du championnat professionnel. En dépit de ces appels, des incidents ont éclaté dans les tribunes du stade de Bologhine à Alger entre supporters du MC Alger et du CR Belouizdad. str/ao/dhe

(AFP)

Ton opinion