Publié

footAllemagne/17e journée: le Bayern en vainqueur, Guardiola en attente (PAPIER GENERAL-ACTUALISATION)

Berlin, 19 déc 2015 (AFP) - Le Bayern Munich a terminé l'année sur une victoire samedi à Hanovre lors de la 17e journée du championnat d'Allemagne, sa 15e de la saison au lendemain de laquelle est attendue l'annonce du départ probable de Pep Guardiola cet été, au terme de sa 3e saison en Bavière.

Assuré de rester en tête à la trêve depuis une semaine, le triple champion en titre conclut la phase aller de Bundesliga avec un impressionnant total de 46 points (15 victoires, 1 nul, 1 défaite) et une avance portée à huit unités sur Dortmund, battu à Cologne (2-1).

Au-delà de la maîtrise bavaroise, des parades du gardien de Hanovre pour retarder l'échéance devant Thiago et Müller notamment, et finalement de l'unique but de la rencontre inscrit par Müller (40e s.p), tous les commentaires tournaient autour de l'avenir de Guardiola dont le contrat arrive à terme le 30 juin 2016.

A l'issue de la rencontre, Thomas Müller a été interrogé sur l'avenir de son entraineur. Connait-il la décision de Guardiola? "Non", a assuré l'attaquant au micro de Sky, au lendemain de sa prolongation de contrat avec le Bayern jusqu'en 2021.

"De toutes façons, les médias sont habituellement informés plus vite que nous", a-t-il ajouté avec le sourire, soulignant au passage: "On veut tout gagner, quel que soit l'entraineur".

Sur la base d'informations provenant d'Italie, le reporter de Sky a assuré que le départ de Guardiola serait confirmé dimanche tout comme l'arrivée de Carlo Ancelotti l'été prochain sur le banc bavarois.

Guardiola, lui, s'est contenté de commenter la prestation du jour et louer ses troupes pour avoir tenu la baraque face à l'accumulation des blessés.

"On est un peu fatigué, car on ne pouvait pas vraiment user de la rotation. Je dois féliciter l'équipe, on a eu beaucoup de problèmes les deux derniers mois. J'espère que quelques joueurs vont revenir en forme l'an prochain", a dit le Catalan.

Et pour son avenir? "Plus tard", a-t-il répondu à plusieurs reprises avant de s'éclipser avec le sourire.

La veille, il avait donné rendez-vous dimanche pour la grande annonce qualifiée de "secret de polichinelle" par l'hebdomadaire allemand Kicker, rejetant la balle dans le camps du patron Karl-Heinz Rummenigge qui "sait tout", alors que lui pourrait déjà être en Espagne pour passer les fêtes avec ses parents.

Le quotidien Bild, habituellement bien informé sur la maison bavaroise, insistait samedi sur la piste Ancelotti, assurant qu'un accord verbal était déjà passé entre l'Italien, triple vainqueur de la Ligue des champions, et le géant munichois.

Le tabloïd envoyait même Guardiola sur le banc de Manchester City, prêt à délier les cordons de la bourse pour faire venir le technicien espagnol, en remplacement de Manuel Pellegrini.

Guardiola peut encore rêver de quitter la Bavière avec un triplé, comme l'avait fait Jupp Heynckes en 2013, avant de passer le relais à l'ex-mentor du Barça.

Bien lancé pour décrocher un 4e titre de rang inédit, le Bayern a validé sans problèmes mardi son billet pour les quarts de finale de la Coupe d'Allemagne, un jour après avoir hérité de la Juventus Turin comme adversaire en 8es de finale de Ligue des champions.

Si Franck Ribéry reste empêtré dans ses blessures, Kingsley Coman termine l'année avec un impressionnant total de 9 titularisations en 14 matches joués depuis sa présentation officielle le 10 septembre en provenance de la Juventus.

A Dortmund, l'ex-Stéphanois Pierre-Emerick Aubameyang n'a pas marqué et c'est l'ex-Bordelais Anthony Modeste qui a crucifié le Borussia en inscrivant le but de la victoire pour Cologne à la 90e minute.

"Aubame" peut toutefois se consoler puisqu'il passera les fêtes en tête du classement des buteurs avec toujours trois longueurs d'avance sur le Bavarois Robert Lewandowski.

En fin d'après-midi, Stuttgart, même réduit à dix pendant les 20 dernières minutes, a régalé son public d'une victoire contre Wolfsburg (3-1) notamment grâce à un doublé de Dadavi (22, 47), permettant au club souabe de finir l'année hors de la zone rouge.

sg/tba

(AFP)

Ton opinion