Politique - Allemagne: accusé de racisme, un maire Vert exclu par son parti
Publié

PolitiqueAllemagne: accusé de racisme, un maire Vert exclu par son parti

Boris Palmer est sous les feux des critiques depuis un chat sur Facebook jeudi soir, où il a traité l’ex-footballeur Dennis Aogo de «nègre».

Boris Palmer, maire de Tübingen (sud-ouest de l’Allemagne), assure qu’il ironisait au sujet de la «cancel culture», lorsqu’il a traité Dennis Aogo, ex-footballeur, de «mauvais raciste» et de «nègre».

Boris Palmer, maire de Tübingen (sud-ouest de l’Allemagne), assure qu’il ironisait au sujet de la «cancel culture», lorsqu’il a traité Dennis Aogo, ex-footballeur, de «mauvais raciste» et de «nègre».

AFP

Les Verts allemands, en tête dans les sondages avant les élections de septembre, ont lancé samedi la procédure d’exclusion, votée à une large majorité, d’un de leurs membres, le maire de Tübingen (sud-ouest), après un commentaire sur Facebook jugé raciste.

Boris Palmer est critiqué de toutes parts pour un commentaire jugé raciste lors d’un chat jeudi soir sur Facebook. Cet édile, habitué des provocations verbales, s’en était pris à l’ex-footballeur allemand Dennis Aogo, qu’il a traité de «mauvais raciste» et de «nègre».

Le maire a ensuite assuré qu’il maniait l’ironie au sujet de la «cancel culture», la culture de l’annulation pouvant entraîner le retrait de la vie publique de personnalités pour des propos ou actes jugés répréhensibles.

Dennis Aogo a lui-même quitté récemment ses fonctions de consultant sur la chaîne Sky pour avoir décrit à l’antenne des joueurs qui «s’entraînent jusqu’à être gazés», un terme connoté en Allemagne qu’il a employé pour décrire l’épuisement.

L’argument de Boris Palmer n’a pas convaincu les membres de son parti, dont sa coprésidente et possible future chancelière, Annalena Baerbock.

Une déclaration «répugnante»

«La déclaration de Boris Palmer est raciste et répugnante, a réagi la candidate écologiste aux élections du 26 septembre. Invoquer l’ironie après-coup ne la fait pas disparaître. Tout cela s’ajoute à des provocations qui excluent et blessent les gens», a-t-elle déploré, précisant que Boris Palmer avait «donc perdu» le «soutien politique» des écologistes.

«Vous ne pouvez tout simplement pas faire de telles déclarations. C’est tout simplement impossible», a déclaré le ministre-président du Bade-Wurtemberg, Winfried Kretschmann, seul écologiste à diriger une région allemande. «Je trouve indigne d’un maire de polariser constamment avec des provocations», a-t-il asséné.

Le maire de Tübingen a déjà été dans le passé l’auteur de provocations verbales. Il avait ainsi estimé au début de la pandémie que la plupart des personnes décédées seraient de toute façon mortes «dans six mois».

(AFP, AFPE)

Votre opinion

0 commentaires