06.04.2013 à 18:29

FootballAllemagne - Bayern Munich: les clés de la réussite (PAPIER D'ANGLE)

BERLIN, 06 avr 2013 (AFP) - Les clés de la réussite du Bayern Munich dans la conquête de son 23e titre national dès la 28e journée du championnat, samedi, après la victoire (1-0) à l'Eintracht Francfort: DUO HEYNCKES-SAMMER.

L'arrivée de Matthias Sammer au poste de directeur sportif ne s'est pas faite sans quelques accrocs avec le coach Jupp Heynckes, avant que les deux hommes trouvent chacun leur place. Trois fois "vices" (championnat, Coupe et C1) l'an dernier, Heynckes n'a pas manqué la deuxième occasion d'offrir le 23e titre au Bayern. Il rêve certainement d'y ajouter le Pokal et la C1 pour laisser une tache ardue à son successeur, Pep Guardiola, dont l'arrivée cet été fut officialisée mi-janvier. Un coup que "papy" Heynckes (67 ans) n'a jamais vraiment digéré... RECRUTEMENT ET ROTATION. Durant l'intersaison, le Bayern a oublié sa gestion conservatrice pour lâcher près de 70 M EUR et attirer le Brésilien Dante (ex-Mönchengladbach), le Suisse Shaqiri (ex-Bâle), le Croate Mandzukic (ex-Wolfsburg) et l'Espagnol Martinez (ex-Bilbao/40 millions!). Encore fallait-il réussir la rotation sans heurter les ego. Ce que le coach a fait parfaitement même si certains, comme Robben, ont grincé des dents au début. Le coach a pu pallier les blessures et reposer des pièces-maitresses, contrairement à la saison dernière où les étoiles étaient arrivées un peu ternies en fin de saison... BUTEURS. Gomez opéré en début de saison, Mandzukic a immédiatement revêtu le costume de "Super Mario", justifiant les 13 millions investis. Avec 15 buts, il est le meilleur artificier. Mais derrière lui, le trio Ribéry-Kroos-Müller a fait des merveilles (25 des 79 buts). La palme revient à Müller (12 buts et autant de passes décisives), qui a relégué Robben sur le banc. Ribéry (7/11), avec son style flamboyant, reste le chouchou de l'Arena. Kroos (6/9) a parfaitement tenu le rôle de stratège jusqu'à sa blessure contre la Juve. BOSSEURS. Sous la houlette de Schweinsteiger, Martinez s'est peu à peu adapté au jeu bavarois pour former un duo de "bosseurs" en milieu de terrain, capable de ratisser les ballons, gagner les duels aériens, relancer voire marquer des buts (7 en Bundesliga pour Schweini ). S'il ne s'agit pas encore de la meilleure paire européenne, l'expérience de cette première saison pourrait donner une meilleure production à l'avenir, qui plus est avec la proximité linguistique de Martinez avec Guardiola. DEFENSE. Dante a renforcé la charnière centrale, que ce soit avec Badstuber (jusqu'à son opération), van Buyten ou Boateng. Si Lahm reste un latéral de très haute confiance, le jeune Alaba (20 ans) poursuit son ascension sur le flanc gauche. Très sur dans ses interventions, l'Autrichien montre une maturité incroyable comme en témoigne son but contre la Juve et en dépit du penalty manqué samedi contre Francfort. Neuer a passé une saison de rêve pour un gardien, ne concédant pour l'heure que 13 buts. ET MAINTENANT ? La reconquête du titre national était l'objectif prioritaire. Mais un doublé voire un triplé n'a jamais été écarté. La conquête d'un 16e "Pokal" est à portée avec une demi-finale contre Wolfsburg tandis que l'autre opposera Stuttgart à Fribourg. Mais il y a surtout la C1, celle dont les Munichois ont été privés par Chelsea (1-1 a.p., 4-3 t.a.b) à domicile et qu'ils rêvent de ramener de Londres en mai. Il faudra confirmer la première manche contre la Juve (2-0) mercredi à Turin pour rejoindre le carré d'as. sg/bpa

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!