catastrophe naturelle - Les intempéries font une soixantaine de morts en Europe
Publié

catastrophe naturelleLes intempéries font une soixantaine de morts en Europe

Les pluies diluviennes ont été meurtrières dans plusieurs pays d’Europe, en particulier en Allemagne.

Pluies diluviennes et inondations ont fait au moins 67 morts et de nombreux disparus jeudi en Europe, principalement en Allemagne où Angela Merkel a évoqué une «tragédie», alors que plusieurs responsables politiques incriminent le changement climatique.

La Belgique, où les intempéries ont fait huit morts et quatre disparus selon des informations des autorités rapportés par l’agence Belga, a également subi d’importants dégâts, tout comme le Luxembourg et les Pays-Bas.

Allemagne durement touchée

Les autorités allemandes ont indiqué jeudi soir s’attendre désormais à au moins 59 morts à la suite des intempéries historiques qui se sont abbatues sur l’ouest du pays, relevant le précédent bilan de 45 décès.

Le ministère de l’Intérieur de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie a fait état de 4 corps sans vie supplémentaires retrouvés, portant le bilan dans cette région à «au moins 30 décès», tandis que la région voisine de Rhénanie-Palatinat a dit s’attendre à neuf nouveaux décès, en plus des 19 déjà répertoriés.

De nombreux villages restaient jeudi soir coupés du monde, faisant craindre un bilan plus élevé. Plusieurs personnes étaient toujours portées disparues.

De nombreux disparus

Le bilan pourrait encore s’alourdir. Ainsi, dans la commune de Schuld, au sud de Bonn, où six maisons en bord de rivière se sont effondrées, la police dénombre entre 50 et 60 disparus.

Quatre personnes sont mortes dans cette localité où d’autres maisons menacent de s’écrouler, selon la police de Coblence (Rhénanie-Palatinat).

De nombreuses personnes sont portées manquantes dans le district. Dans la localité de Mayen, les rues étaient inondées. Les habitants de la région ont été invités à envoyer à la police des vidéos et des photos susceptibles de fournir des indices sur leurs proches disparus.

«D’où vient toute cette pluie?»

«Nous n’avons jamais vu une telle catastrophe, c’est vraiment dévastateur», a déploré la ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer.

«D’où vient toute cette pluie? C’est fou», s’émeut auprès de l’AFP Annemarie Mueller, contemplant depuis son balcon son jardin inondé. Pendant la nuit, «ça faisait un tel bruit et vu la vitesse à laquelle ça descendait, on pensait que ça allait défoncer la porte».

«En 2016, nous avions déjà connu des inondations extrêmes, mais celles-ci les ont dépassées de loin», témoigne Uli Walsdorf, chef adjoint des pompiers de Mayen.

«C’est une catastrophe, une tragédie»

«C’est une catastrophe, une tragédie», a réagi Angela Merkel depuis Washington, où elle a entamé jeudi une visite officielle. La chancelière a promis que l’Etat «ferait tout» pour venir en aide aux sinistrés.

Armin Laschet, dirigeant de Rhénanie du Nord-Westphalie et favori pour succéder à l’automne à la chancelière, a annulé à la hâte une réunion de son parti en Bavière pour suivre la situation dans son État, le plus peuplé d’Allemagne.

«La situation est alarmante», a déclaré au quotidien Bild Armin Laschet, qui a visité, chaussé de bottes en caoutchouc, des localités sous les eaux.

Rivières en furie

Dans cette vaste région, deux pompiers sont morts en intervention, tandis que deux hommes ont été noyés dans leur cave inondée.

«La route (devant le domicile) s’est changée en rivière en furie», emportant des voitures, a témoigné sur la chaîne d’information NTV, Bernd Grumme, un habitant de Hagen.

Quelque 135’000 foyers étaient jeudi matin privés d’électricité. Faute de courant, les autorités ont entrepris d’évacuer les près de 500 patients de la clinique de Leverkusen.

L’ouest de l’Allemagne est frappé par des pluies diluviennes qui ont fait gonfler les rivières, arraché des arbres, inondé routes et maisons.

Les secours tentent d’évacuer les sinistrés, dont beaucoup se sont réfugiés sur le toit des maisons. Mais de nombreux accès sont bloqués, compliquant les opérations.

Les autorités ont appelé les habitants à rester chez eux si possible et à «se réfugier dans les étages supérieurs si nécessaire».

L’armée allemande va déployer 300 soldats dans les régions les plus touchées pour participer aux opérations de sauvetage.

1 / 2
Le village de Schuld dans le Land de Rhénanie-Palatinat, jeudi matin.

Le village de Schuld dans le Land de Rhénanie-Palatinat, jeudi matin.

Reuters
Reuters

La faute au réchauffement?

«Ces caprices météorologiques extrêmes sont les conséquences du changement climatique», a estimé le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, pour qui l’Allemagne doit «se préparer beaucoup mieux».

«Cela signifie que nous devons accélérer les mesures de protection du climat – au niveau européen, national et mondial», a renchéri M. Laschet, qui devance les écologistes dans les sondages.

Belgique et Luxembourg touchés

Voisins des régions allemandes les plus touchées, la Belgique et le Luxembourg sont également affectés par les intempéries. De «nombreuses» maisons sont inondées et ne sont «plus habitables» partout au Luxembourg et leurs habitants ont été évacués, selon les autorités luxembourgeoises.

En Belgique, l’armée a été déployée dans quatre des dix provinces du pays (Liège, Namur, Luxembourg, Limbourg) pour participer aux secours et notamment aux nombreuses évacuations. Des tentes ont été mises à disposition pour reloger des habitants de Spa, la ville thermale sous l’eau depuis mercredi.

La France a fourni un hélicoptère et une équipe de sauveteurs pour participer aux opérations à Liège, l’Italie et l’Autriche se disant aussi prêtes à collaborer, dans le cadre du mécanisme européen de protection civile.

Aux Pays-Bas, la province du Limbourg, bordée par l’Allemagne et la Belgique, a également déploré d’importants dégâts. La montée des eaux menace d’isoler la petite ville de Valkenburg, à l’ouest de Maastricht.

Plusieurs axes, dont une autoroute très fréquentée, ont été fermés face au risque de crues de fleuves et rivières.

Merkel «bouleversée»

Angela Merkel est «bouleversée» par la gravité des intempéries en Allemagne, qui ont fait au moins 33 morts, a indiqué jeudi un porte-parole du gouvernement.

«Je suis bouleversée par la catastrophe que doivent endurer tant de personnes dans les zones inondées. Ma sympathie va aux familles des morts et des disparus», a tweeté, au nom de la chancelière allemande, le porte-parole Steffen Seibert.

(AFP)

Votre opinion