Publié

footAllemagne: un ex-international devenu jihadiste décédé en Syrie

Burak Karan, ex-international juniors allemand de football qui avait opté pour l'islamisme radical, est décédé le 11 octobre dernier lors d'un raid aérien en Syrie, annonce lundi Bild en citant le frère de la victime.

"Nous vérifions le cas mais il n'y a aucune confirmation pour le moment", a indiqué pour sa part un porte-parole du ministère allemand de l'Intérieur. Selon le quotidien le plus lu d'Allemagne, Karan est décédé dans un village près de la ville d'Azaz, situé à deux kilomètres de la frontière turque. Karan était parti avec femme et enfants en Syrie pour rejoindre les rebelles islamistes dans le combat contre les forces du Président Bachar al-Assad, explique son frère Mustapha qui souhaite désormais partir à la recherche de la famille. Karan comptait 7 sélections avec les moins de 16 et 17 ans où il avait évolué avec des joueurs comme Sami Khedira et Kevin-Prince Boateng, qui ont gagné depuis une renommée internationale. "Il aurait très bien pu vivre du football", estime Thomas Hengen, son dernier entraîneur à Aix-la-Chapelle. Mais en 2008, il a mis fin à sa carrière footballistique à l'age de 20 ans. "Burak m'a dit que l'argent et la carrière n'étaient pas importants pour lui, se souvient Mustapha Karan, racontant que, lorsque la guerre a éclaté au printemps 2011, son frère "a levé des fonds et envoyé des médicaments". "Mais comme certains paquets n'arrivaient pas, il a décidé de partir avec sa femme et ses deux fils jusqu'à la frontière turque pour organiser la distribution", poursuit Mustapha, affirmant que son frère "avait dit qu'il "ne voulait pas se battre". Leur soeur Zuhal a assuré pour sa part à l'hebdomadaire allemand Focus que Burak "ne parlait plus que de Jihad et autres folies guerrières". Bild a publié une photo de Burak Karan avec une Kalachnikov au poing, tirée d'une vidéo parue sur Youtube. sg/chc

(AFP)

Ton opinion