QATAR 2022: Allez, soyons fous, on a misé sur la Suisse championne du monde! 

Publié

QATAR 2022Allez, soyons fous, on a misé sur la Suisse championne du monde! 

Oubliée des bookmakers, la formation de Murat Yakin pourrait rapporter gros en cas de titre mondial (90 fois la mise). Aux Helvètes de se montrer à la hauteur de notre modeste investissement…

par
Nicolas Jacquier
Les Suisses à l’entraînement à Doha, à quelques jours de leur entrée en lice dans le tournoi.

Les Suisses à l’entraînement à Doha, à quelques jours de leur entrée en lice dans le tournoi.

freshfocus

A quelques heures du coup d’envoi de la Coupe du monde au Qatar, le Brésil (4,05), l‘Argentine (5,80) et la France (7,10) sont logiquement les favoris des bookmakers. L’Angleterre (7,90), l’Espagne (7,95) et l’Allemagne (10,5) suivent derrière.

Mais que rapporterait le titre d’une Suisse couronnée le 18 décembre prochain au stade Lusail? Sur les sites étrangers, la cote de l’équipe nationale varie entre 81 et 125. Soit un gain potentiel de 1250 francs pour une mise de deux thunes.

600 fois la mise

Et chez nous? Jouezsport, le site des paris sportifs de la loterie romande, propose une cotation de 90,00. C’est moins bien que celle de la Serbie, placée à 70,00, mais mieux que le Cameroun (200,00). En rayons des oubliés figurent le Costa Rica et l’Arabie Saoudite, dont la «cote» se monte à 600,00.

Et si l’on tentait le plus spectaculaire des bancos? Au moment où les Suisses n’hésitent pas à claironner leurs très hautes ambitions, Granit Xhaka parlant même de viser le titre mondial, n’est-ce pas l’occasion ou jamais d’investir quelques sous, non? Ce que l’on a fait ce dimanche matin en misant deux thunes sur une victoire helvétique au soir du 18 décembre prochain. On est d’accord, succéder à la France au palmarès rapporterait bien davantage en terme de retombées que les 900 francs qui nous sont promis, un titre mondial n’ayant pas de prix.

Un bulletin gagnant? Il faudra patienter pour le savoir…

Un bulletin gagnant? Il faudra patienter pour le savoir…

DR

Evidemment, la récente défaite contre le Ghana (2-0 en amical) a quelque peu tempéré la vague d’enthousiasme qui avait précédé le départ au Qatar. La Suisse n’a-t-elle fait là que cacher son jeu ou doit-on vraiment commencer à s’inquiéter de sa prestation? Le suspense durera au moins jusqu’à jeudi et le coup d’envoi de son premier match contre le Cameroun. Un match où le rôle de favori sera endossé par la Suisse (1,70) alors que les Lions indomptables sont donnés vainqueur à 4,9 – un match nul cotant à 3,4. 

Cotation suspendue

Pour en avoir fait l’expérience, nous ne sommes néanmoins pas les seuls à croire que la formation de Murat Yakin pourrait prolonger son séjour jusqu’à la fin du Mondial. Voici deux semaines, les paris sur un titre mondial helvétique avaient même atteint de telles sommes que la cotation de la Suisse avait été suspendue durant plusieurs heures suite à une alerte automatique générée par les algorithmes. Le temps de vérifier que celle-ci n’avait pas été provoqué par des mises anormalement suspectes.

Après son sacre mondial de 2009 au Nigeria en M17, la génération Xhaka ira-t-elle au bout de son rêve? Cela vaut bien un pari insensé. Allez, soyons fous! Aux Suisses de l’être dorénavant sur les pelouses du Qatar. Faute de quoi, tout cela n’aurait été qu’un mirage, avec une mise enfouie dans les sables du désert…

Ton opinion