Assurance: Allianz Suisse améliore sa performance en 2019
Actualisé

AssuranceAllianz Suisse améliore sa performance en 2019

Le bénéfice net de l'assureur a progressé l'an dernier de 8,1% à près de 300 millions de francs, notamment grâce à l'augmentation des primes brutes encaissées.

Allianz Suisse a également bénéficié d'une diminution du nombre de sinistres liés aux catastrophes naturelles.

Allianz Suisse a également bénéficié d'une diminution du nombre de sinistres liés aux catastrophes naturelles.

Keystone

L'assureur Allianz Suisse est parvenu à améliorer ses résultats à tous les niveaux l'an dernier. La filiale helvétique du groupe allemand a notamment bénéficié d'un recul des sinistres et d'un effet fiscal positif. L'impact de l'épidémie de coronavirus devrait être limité.

Les primes brutes encaissées par la société basée à Wallisellen, près de Zurich, ont augmenté de 4,3% à 3,9 milliards de francs en 2019, a précisé Allianz Suisse vendredi dans un communiqué.

Alors que l'assurance dommage a enregistré une faible croissance des primes de 0,5% à 2,0 milliards de francs, l'assurance vie a enregistré une solide progression de 8,8% à 1,9 milliard, notamment portée par les affaires nouvelles dans les solutions collectives.

Allianz Suisse a notamment profité du retrait du concurrent Axa Suisse de l'activité d'assurance complète dans la prévoyance professionnelle (LPP), a indiqué à AWP le directeur financier Stefan Rapp.

L'entreprise a bénéficié d'une plus faible sinistralité liée aux catastrophes naturelles et son ratio combiné, le rapport entre les primes encaissées et les frais déboursés, dans l'assurance dommage s'est amélioré de 1,2 point de pourcentage à 90,5%.

Cette année, Allianz Suisse ambitionne de faire passer le ratio combiné sous 90%, a affirmé Stefan Rapp, avertissant cependant que cet objectif était dépendant des catastrophes naturelles. Plusieurs tempêtes hivernales ont d'ores et déjà alourdi la facture de l'assureur de 5 millions de francs.

Alors que le coût des prestations d'assurance a quasiment stagné (-0,2%) à 1,7 milliard de francs, les frais d'exploitation se sont contractés de 4,6% à 571,6 millions.

Pas d'impact important du coronavirus

Cette baisse a eu un effet positif sur le résultat d'exploitation qui s'est amélioré de 5,2% à 360,3 millions de francs, malgré un repli (-1,0%) du produit des placements. Le bénéfice net a quant à lui été porté par des éléments fiscaux exceptionnel. Il a progressé de 8,1% à 294,4 millions.

Allianz Suisse n'a pas apporté de précision sur ses objectifs en 2020. L'épidémie de coronavirus ne devrait pas avoir de trop grande répercussion sur Allianz Suisse. Dans l'activité professionnelle, les pandémies sont exclues de la couverture d'assurance des interruptions d'exploitation.

Les assureurs ne doivent également pas mettre la main à la poche pour les événements annulés en raison de l'interdiction de rassemblement de plus de 1000 personnes. L'annulation des voyages tombe quant à elle dans l'escarcelle de la filiale Allianz Partners.

«Le risque de pandémie est un risque systémique, qui ne peut quasiment pas être assuré», a souligné Stefan Rapp.

(ats)

Votre opinion