03.09.2020 à 06:19

États-Unis«Allô la tour, nous venons de croiser un type en jetpack»

Observé aux abords de l’aéroport de Los Angeles, un mystérieux «rocketman», volant à près de 900 mètres d’altitude, a surpris et inquiété. Le FBI et l’Administration fédérale de l’aviation mènent l’enquête.

Le mystérieux «type en jetpack» a été signalé aux abords de l’aéroport de Los Angeles.

Le mystérieux «type en jetpack» a été signalé aux abords de l’aéroport de Los Angeles.

Getty Images/iStockphoto

Le FBI enquête sur des rapports selon lesquels un «type en jetpack» aurait été vu par des pilotes volant près de l’aéroport de Los Angeles LAX, à proximité de l’endroit où les avions se posaient, rapporte le site BBC.com. L’incident, qui a été signalé par les contrôleurs aériens, s’est produit dimanche soir. Les pilotes de deux avions en ont également été témoins. Le «rocketman» a été vu volant à une altitude de 915 mètres.

Selon les experts, les jetpacks, qui étaient autrefois du domaine de la science-fiction, sont devenus une réalité ces dernières années.

«Tour, American 1997 – nous venons de croiser un type en jetpack», a déclaré le pilote du vol American Airlines 1997 de Philadelphie aux responsables de la tour de contrôle alors qu’il approchait de LAX, dimanche vers 18 h 30, heure locale. Une minute plus tard, un pilote du vol 23 de JetBlue signalait également avoir vu passer un homme équipé d’un système de propulsion dans le dos. Le contrôleur a alors conseillé au pilote d’être prudent et a ajouté «Un événement comme il n’en arrive qu’à Los Angeles».

Le FBI et l’Administration fédérale de l’aviation enquêtent tous deux sur l’incident.

Record de vitesse à Brighton

Des inventeurs du monde entier ont construit des jetpacks ces dix dernières années. Un homme de Brighton, au Royaume-Uni, a récemment battu le record de vitesse après avoir voyagé à une vitesse de 136,89 km/h. Ils ont été également utilisés pour contourner Dubaï et la statue de la Liberté à New York.

Basée dans la région de la vallée de San Fernando à Los Angeles, JetPack Aviation se vante ainsi de pouvoir faire voler une personne à plus de 4500 mètres d’altitude. Son patron a précisé mardi au LA Times que leur produit n’est pas disponible pour un usage privé. Le directeur général de la même entreprise, David Mayman, a spéculé sur le fait qu’il pourrait s’agir d’un projet secret. Ce pourrait être aussi un mannequin attaché à un drone, a-t-il concédé.

(LeMatin.ch/JChC)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Martin Guerre

04.09.2020 à 17:18

OHHHH, c'est quoi cette nouvelle manipulation des commentaires par LeMatin ??? Hier j'avais encore 57 avis sur mon commentaire et aujourd'hui, vendredi 4 septembre à 19h15, il n'en reste plus 22 !!! C'est quoi cette manipulation digne d'un pays totalitaire ? Va falloir m'expliquer ça, journaliste du Matin, et surtout publier ce commentaire-ci

Martin Guerre

03.09.2020 à 09:46

C'est peut-être ma belle-mère; elle tenait absolument à en essayer un de ces jetpacket, et comme j'aime bien ma belle-mère, j'ai voulu lui faire plaisir en réglant les mini-réacteurs aux maximum de leur puissance... Et du coup, ben on l'attend toujours notre belle-doche adorée... (pensez à lui faire un petit coucou de notre part si vous la croiser)

Bob Miller

03.09.2020 à 09:16

Je suis le pilote du Jetpack et je confirme ne pas avoir respecté la priorité de droite avec un avion de JetBlue. Désolé !