Publié

EnergieAlpiq s'allie au géant français Sodexo

Le groupe valdo-soleurois, dont le siège est établi à Lausanne, s'allie avec le géant français des services aux entreprises.

Le numéro un suisse de l'énergie s'allie outre-Rhin au géant français des services aux entreprises Sodexo avec lequel il a fondé une entreprise commune.

Concrétisée à fin septembre, l'alliance avec le groupe français spécialisé dans les services aux entreprises et collectivités, tels que conciergerie, entretien et maintenance, ainsi que la restauration collective, s'est traduite par la création d'une société commune, Sodexo Energy Services, annonce jeudi Alpiq. L'entreprise sise à Heidelberg permet à Sodexo de fournir du gaz et de l'électricité à ses clients allemands.

Le groupe valdo-soleurois, dont le siège est établi à Lausanne, apporte à la nouvelle entreprise commune ses compétences dans le négoce et la distribution de gaz et d'électricité. Dans le cadre de la coopération, Alpiq a pris une participation majoritaire dans Sodexo Energy Services, a précisé à l'ats sa porte-parole, Christel Varone.

Dans une étape ultérieure, les deux partenaires ont prévu que Sodexo Energy Services propose également des prestations dans le domaine de l'énergie. Une expansion de ce modèle d'affaires figure aussi au rang de leurs projets.

Réalignement stratégique

Sous pression en raison de prix de gros en repli ces dernières années, phénomène auquel est venue s'ajouter la vigueur du franc, Alpiq a redéfini il y a deux ans sa stratégie. Multipliant les désengagements dans certains domaines, le groupe a notamment développé ses activités destinées aux consommateurs finaux en Europe.

Pour mémoire, Alpiq a plongé dans le rouge à l'issue du premier semestre 2015. Conséquence de correctifs de valeurs, le numéro un suisse de l'énergie a essuyé une perte nette de 882 millions de francs, contre un bénéfice de 21 millions un an auparavant.

Perte nette en 2014

Avec l'abolition mi-janvier par la Banque nationale suisse du taux plancher liant franc et euro, les perspectives de rentabilité des installations de production helvétiques se sont encore réduites. Dans ce contexte, Alpiq a dû passer dans ses comptes des correctifs de valeur et des provisions sur son parc de production en Suisse et des contrats générant des pertes à hauteur de 834 millions de francs après impôts.

L'an passé, le groupe né en 2008 de la fusion du vaudois EOS et du soleurois Atel a essuyé une perte nette de 902 millions de francs, plombé par des amortissements de 1,05 milliard. A fin juin, Alpiq employait quelque 8362 collaborateurs.

Géant de plus de 400'000 salariés

Quant à son partenaire d'outre-Jura, il compte pas moins de 419'000 salariés dans 80 pays et sur quelque 33'000 sites. L'an passé, le géant fondé en 1966 à Marseille par Pierre Bellon a dégagé des revenus de l'ordre de 18 milliards d'euros.

Sodexo offre ses services aux entreprises industrielles, aux administrations, hôpitaux, écoles ou encore bases militaires. Avec la société Sodexo Energy Services, le groupe sis à Issy-les-Moulineaux, près de Paris, veut développer une activité intégrée, avec la gestion de l'énergie.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!