Loana essaie de se réconcilier avec Sylvie Ortega
Publié

TélévisionAmbiance tendue: Loana essaie de se réconcilier avec Sylvie Ortega

Sur «Touche pas à mon poste», les deux ex-amies ont tant bien que mal réussi à mettre leur différend de côté pour se rabibocher. Quelques clashs étaient au rendez-vous.

Sylvie Ortega (à g.) et Loana sur le plateau de «Touche pas à mon poste» ce jeudi 23 septembre.

Sylvie Ortega (à g.) et Loana sur le plateau de «Touche pas à mon poste» ce jeudi 23 septembre.

Capture d’écran C8

Est-ce que la dispute est enfin terminée? Jeudi 23 septembre, Cyril Hanouna a invité Loana et Sylvie Ortega sur le plateau de «Touche pas à mon poste». Objectif: réconcilier les amies qui se déchirent depuis plusieurs mois. Pour rappel, leur dispute a commencé en mars dernier, quand la gagnante de «Loft Story» a été hospitalisée après une surdose de médicaments. Elle accusait alors la veuve de Ludovic Chancel de lui avoir donné «un peu trop de médicaments».

La suite a été pire qu’une telenovela. Loana a accusé Sylvie Ortega de lui avoir volé des bijoux, cette dernière a assuré que l’ex-lofteuse était mythomane et a même utilisé son identité pour la location d’un appartement retrouvé totalement saccagé.

Sur le plateau de «TPMP», Loana a regretté tout ce que Sylvie Ortega a dit «ces derniers mois»: «Parce que tu m’as fait du mal», a-t-elle déclaré, ajoutant: «Des fausses rumeurs, tu en as lancé, tu ne peux pas dire le contraire.» Pour autant, elle a accepté de se réconcilier avec son ancienne manageuse: «Parce que ça a été mon amie pendant plusieurs mois.»

«Je voudrais que tu t’excuses»

Mais Sylvie Ortega, elle, n’était pas vraiment prête à tout oublier au nom de l’amitié. «Avant qu’on s’embrasse, Loana, je voudrais que tu t’excuses, parce que tu sais très bien que je n’ai pas voulu te tuer», a-t-elle lancé. «Malencontreusement, tu m’as donné beaucoup de médicaments, mais on ne va pas en reparler», a répondu Loana. «Et je voudrais que tu t’excuses d’avoir dit que j’avais tué mon mari.» Mais c’était trop demander à Loana.

«Je suis gentille, mais ça va, c’est bon. Toi, tu t’excuses pour toutes les fausses rumeurs?» a noté Loana, ajoutant: «C’est bon, ça suffit, laisse tomber.» Après quelques instants, elles ont quand même fini par tomber dans les bras l’une de l’autre.

(Lematin.ch)

Votre opinion