Obwald: Amende salée pour un jeune graffeur
Actualisé

ObwaldAmende salée pour un jeune graffeur

Un homme de 23 ans a causé pour près de 100'000 francs de dégâts avec ses tags. Il a été condamné à une peine pécuniaire avec sursis et à une amende de 8000 francs.

par
ofu
1 / 8
Un jeune Obwaldien de 23 ans a été condamné pour une cinquantaine de tags. Les dégâts causés ont été évalués à 99'000 francs.

Un jeune Obwaldien de 23 ans a été condamné pour une cinquantaine de tags. Les dégâts causés ont été évalués à 99'000 francs.

Il a apposé ses tags dans divers endroits de Suisse.

Il a apposé ses tags dans divers endroits de Suisse.

Dans le milieu du graffiti, ses tags sont connus à travers toute la Suisse, à en croire le Ministère public obwaldien. Le jeune homme en question, âgé de 23 ans, a en effet laissé ses «oeuvres» dans divers endroits du pays entre 2014 et 2017. Ses lieux de prédilection: les zones près des voies du train et l'autoroute A8. Selon la justice obwaldienne, il a causé pour 99 000 francs de dégâts matériels.

Le graffeur a été arrêté en été 2016 et a passé un mois en détention provisoire avant d'être relâché. La procédure a été bouclée il y a peu et un jugement a récemment été prononcé. Il a été condamné à une peine pécuniaire avec sursis de 9180 francs. Il ne devra s'acquitter de cette somme que s'il récidive. Le jeune tagueur devra en revanche s'acquitter d'une amende de 8000 francs et régler des frais judiciaires de 25 000 francs, soit 33 000 francs au total.

«Répercussions positives sur sa sanction»

Et selon 20 Minuten, d'autres frais pourraient encore s'ajouter à son ardoise. Si le prévenu devait à l'avenir disposer de suffisamment d'argent, les personnes et entreprises lésées par ses tags pourraient exercer sur lui une action récursoire pour les 99 000 francs de dégâts matériels occasionnés.

La procureure, Esther Omlin, a relevé que le jeune Obwaldien avait d'ores et déjà fait disparaître lui-même une partie de ses tags. Pendant que la procédure suivait son cours, il a travaillé pour diverses parties lésées dans le but de réparer son tort. «Cela a eu des répercussions positives sur sa sanction.» L'accusé a notamment effectué des travaux de peinture afin de recouvrir ses dessins.

Votre opinion