04.03.2014 à 18:22

footAmical/France - Pays-Bas: Deschamps sait, Van Gaal essaye (PRESENTATION)

PARIS, 04 mars 2014 (AFP) - L'amical France - Pays-Bas, mercredi au Stade de France (20h00 GMT), ne servira qu'à tester à la marge des joueurs en Bleus, Didier Deschamps cernant son groupe tandis que Louis Van Gaal semble plus enclin à de nombreux essais.

Deschamps connaît les contours de son groupe depuis un certain 19 novembre, jour où la France a inscrit son nom dans l'histoire avec un barrage retour renversant (3-0 contre l'Ukraine, après une défaite 2 à 0 à l'aller) pour arracher son billet pour le Mondial. Jamais une équipe n'avait surmonté un tel handicap pour se qualifier dans cette configuration. Les joueurs titulaires ce soir-là sur la pelouse du Stade de France --où les Bleus reviennent pour la première fois mercredi pour affronter les Oranje-- ont donc marqué des points importants. Libéré d'un poids avec ce ticket pour le Mondial au pays du foot roi, deux ans avant un Euro-2016 à la maison, Deschamps semble savoir où il va et n'a plus d'états d'âme. Pour l'amical de mercredi, il n'a pas retenu un Abidal vieillissant (Monaco) ni un Nasri (Manchester City) dont le comportement et l'implication en Bleu ont souvent fait débat. Pour le test face aux Pays-Bas, finalistes du dernier Mondial en 2010, "DD" n'a appelé que deux petits nouveaux, l'arrière gauche Digne (Paris SG) et l'attaquant Griezmann (Real Sociedad). Dans le meilleur des cas, ces deux joueurs seront des doublures, s'ils vont au Brésil, le premier derrière Evra et le second dans un secteur où Benzema et Giroud ont plusieurs longueurs d'avance. Dans les rangs des Néerlandais, le message que fait passer Van Gaal est tout autre. Le coach est revenu prendre les rênes d'une équipe au parcours désastreux à l'Euro-2012 avec trois défaites en trois matches, des bisbilles dans le vestiaire entre attaquants vedettes --un classique dans cette formation-- et un départ précoce à l'issue du premier tour en Ukraine et en Pologne. Depuis, Van Gaal a imprimé sa griffe et multiplié les essais, n'hésitant pas à écarter parfois des joueurs expérimentés. Pour le déplacement de mercredi dans la capitale française, le coach a emmené dans ses valises quatre néophytes ! Les attaquants Jean-Paul Boëtius (Feyenoord) et Quincy Promes (FC Twente), le milieu de terrain Davy Klaassen (Ajax) ainsi que le défenseur Karim Rekik (PSV) sont les invités surprise de ce voyage. Et en ce moment, toute la politique de communication du sélectionneur tourne autour du même message, où il se présente implicitement comme un découvreur de pépites. Il rappelle ainsi que c'est lui qui a lancé les Xavi et Iniesta au Barça, ou encore que c'est lui qui a donné le brassard de capitaine à un certain "Pep" Guardiola il y a quelques années dans le grand club catalan. Des joueurs expérimentés comme Sneijder peuvent-ils craindre pour la suite ? L'attaquant a déjà perdu son brassard de capitaine au profit de Van Persie. Et Van Gaal sous entend dans ses conférences de presse que jouer à Galatasaray, club de Sneijder, est une sorte de régression dans sa carrière. Van Gaal jouera-t-il la carte jeune à fond au Brésil ? Le match de mercredi livrera peut-être de riches enseignements. bnl-pgr/stt/bvo

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!