Publié

FootballAmical: Messi sauve l'Argentine du piège croate (COMPTE RENDU-ACTUALISATION)

Londres, 12 nov 2014 (AFP) - L'Argentine, vice-championne du monde en titre, a évité le piège croate grâce à un penalty de sa star Lionel Messi en seconde période pour remporter son troisième match amical depuis le Mondial brésilien, 2-1, mercredi à Londres.

Carlos Tevez, dont la dernière apparition en sélection remontait à la Copa America 2011, a effectué son retour en Albiceleste en rentrant à la 62e place à la place de Sergio Agüero. Les Croates, qui quadrillaient bien le terrain, ont ouvert la marque par Sharbini, seul sur la gauche, d'un tir croisé à ras de terre à la réception d'un centre à l'entrée de la surface de réparation de Kovacic, parti de la ligne médiane (11e). Les Argentins, vainqueurs du match de prestige en Allemagne (4-2) dans un remake de la finale du Mondial-2014, sont revenus au score peu après la reprise grâce à un tir du pied droit de Cristian Ansaldi, bien servi par Messi, qui a envoyé le ballon dans la lucarne droite du gardien Lovre Kalinic (49e). Et c'est l'indispensable Messi qui a délivré l'Albiceleste en transformant un penalty obtenu pour une faute de Kalinic sur Agüero dans la surface (57e). Le quadruple Ballon d'or a réussi son 45e but pour l'Argentine. "Nous avons marqué de beaux buts après une forte pression. Mais nous devons encore nous améliorer même s'il y a des choses positives. Certains joueurs alignés aujourd'hui ne seront pas retenus contre le Portugal", a commenté le sélectionneur Gerardo Martino en faisant allusion à la rencontre face à Cristiano Ronaldo et à ses camarades, la semaine prochaine à Manchester. Monopolisant le ballon, l'Argentine n'a plus été inquiétée même si son trio d'attaquants Messi-Di Maria-Agüero ne parvenait plus à tromper la défense croate. C'est la troisième victoire des Argentins en match amical après le 4-2 devant l'Allemagne et un 7-0 sans grande signification infligé à Hong Kong. En revanche, ils comptent une défaite qui fait mal en s'inclinant dans le super Clasico face à l'ennemi historique, le Brésil, vainqueur 2-0 grâce à un doublé de Tardelli à Pékin. bur/sk/adc

(AFP)

Votre opinion