05.06.2015 à 22:39

footAmical - Pays-Bas - États-Unis: Klinsmann enfonce Hiddink dans le doute (COMPTE RENDU)

Amsterdam, 5 juin 2015 (AFP) - Les États-Unis de Jürgen Klinsmann ont plongé les Pays-Bas de Guus Hiddink un peu plus dans le doute qui les habite depuis plusieurs mois, en s'imposant 4-3 dans les dernières minutes en match amical, vendredi soir à Amsterdam.

Klaas-Jan Huntelaar, auteur de deux buts et d'une passe décisive, a d'abord été le bourreau des États-Unis. Mais la fin de match fut catastrophique pour les Néerlandais, le score passant de 3-1 à 3-4 en quelques minutes. Les troisièmes du dernier Mondial ont été séduisants offensivement. Mais en défense, ce fut désastreux. Inquiétant à une semaine d'un déplacement important en Lettonie. Car les Oranje ne sont que troisièmes du Groupe A à cinq points de l'Islande et six de la République Tchèque. Avec deux défaites au compteur face aux Nordiques et aux Tchèques, l'avenir du pays vainqueur de l'Euro-1988 s'inscrit en pointillé: ils n'ont sans doute plus droit à l'erreur s'ils veulent être de la partie en France dans un an. Hiddink peut certes toujours compter sur des joueurs de talent. Et en alignant ensemble Huntelaar et Robin van Persie (le premier en pointe, le second en qualité de meneur de jeu), le sélectionneur a été bien inspiré. Les Néerlandais ont ouvert la marque à la 28e minute sur un coup de tête magistral de Klaas-Jan Huntelaar, qui a ainsi franchi la barre des 40 buts inscrits en équipe nationale, en 72 sélections. La joie néerlandaise a toutefois été de courte durée, Gyasi Zardes égalisant quatre minutes plus tard, profitant d'une erreur de marquage de Daryl Janmaat. Ce dernier, préféré au Parisien Gregory van der Wiel n'aura guère convaincu au poste d'arrière droit et sera d'ailleurs remplacé par le joueur du PSG à la pause. Une décision judicieuse du sélectionneur Guus Hiddink au vu de l'excellente prestation de Van der Wiel, à l'origine du deuxième but de son équipe, à nouveau par Huntelaar, à la 49e. Ce dernier voyait ensuite sa frappe déviée par Memphis Depay à la 52e (3-1). Mais la fin de match était catastrophique pour les Néerlandais qui concédaient trois buts en vingt minutes, deux dans les deux dernières minutes. De quoi devenir très inquiet. bnl/tba

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!