Emirats Arabes Unis: Amoureux des faucons rassemblés à Abou Dhabi
Publié

Emirats Arabes UnisAmoureux des faucons rassemblés à Abou Dhabi

Des fauconniers venus de plus de 100 pays ont participé lundi au 4e Festival international de la fauconnerie.

Le plus grand rassemblement de fauconniers du monde se déroule actuellement à Abou Dhabi. Au total, 100 pays participent à la quatrième édition du Festival international de la fauconnerie, organisée par le Club des Fauconniers des Emirats (CEF) .

Les Emirats Arabes Unis sont très bien connus pour leur fauconnerie. Cette méthode de chasse traditionnelle des hommes du désert se nomme le «sport des princes».

La fauconnerie s'ajoute à la passion qu'ont les Emirats pour les courses de chevaux et de chameaux. Des passions qui font partie intégrante de leur culture.

Deux cliniques

Dans les cultures anciennes, la pratique de la fauconnerie reflétait un certain statut social.

Aujourd’hui, à Abu Dhabi, la fauconnerie est considérée comme un passe-temps national, voire un sport, et même comme un art.

Deux cliniques spécialisées, l'Abu Dhabi Falcon Research Hospital et le Dubai Falcon Hospital, ont vu le jour et soignent des milliers d’oiseaux de proie par an.

Le gouvernement des Émirats Arabes Unis dépense beaucoup d’argent pour la préservation des rapaces et pour attirer l’attention de l’opinion publique sur ces espèces menacées.

Aussi rapide qu'un avion de combat

La vitesse du vol de chasse du Faucon Pèlerin peut être comparé à celle d'un avion de combat. Le vol du rapace comporte 3 phases qui sont le vol de placement, le vol piqué ailes-fermées et le vol d'approche terminale. Du départ à l’attaque finale, la distance parcourue varie de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres, pour une perte d'altitude de 100 à 600m.

Selon plusieurs sources, la vitesse maximale du faucon durant l’attaque, serait comprise entre 150 km/h et 400km/h, une vitesse comparable à celle d'un avion de combat.

Un sport traditionnel

Aux Emirats, la fauconnerie est un sport traditionnel local pratiqué depuis plus de 2 000 ans et qui a su traverser les générations.

L'art de la fauconnerie requiert de la patience et une grande complicité entre le fauconnier et son oiseau qui s'attachera à lui et lui obéira s'il le traite avec respect et gentillesse.

(c.b.)

Votre opinion