29.07.2020 à 11:39

Coronavirus

Andrea Bocelli remet en cause la gravité de la pandémie et choque l’Italie

Le ténor a créé une polémique en révélant qu’il n’a pas respecté le confinement et qu’il ne comprenait pas pourquoi les Italiens ont été «privés» de sorties.

par
FDA
Andrea Bocelli le 27 juillet lors du congrès «Covid-19 en Italie, entre information, science et droits» à Milan.

Andrea Bocelli le 27 juillet lors du congrès «Covid-19 en Italie, entre information, science et droits» à Milan.

Getty Images

Andrea Bocelli est souvent mis en avant en Italie depuis la crise sanitaire. Mi-mai, le ténor annonçait avoir été contaminé début mars par la Covid-19 sous une forme légère, évoquant malgré tout «un cauchemar». «Mon expérience du coronavirus? Une tragédie. Nous avons tous été contaminés dans la famille, avec de la fièvre, même si elle n’était pas forte, la toux et les éternuements», a-t-il confié.

La première vague passée, il s’est exprimé devant la presse à l’hôpital de Pise avec son épouse, pour donner leur plasma pour des recherches. Il avait, quelques semaines plus tôt, chanté pour Pâques dans le Duomo de Milan entièrement vide.

Quand j’ai entendu qu’on me privait de la liberté de sortir de chez moi, sans avoir commis de crime, j’ai été offensé

Andrea Bocelli

En revanche, ce lundi 27 juillet, Andrea Bocelli a choqué son pays lors d’un discours. Pendant un congrès intitulé «Covid-19 en Italie, entre information, science et droits», au Sénat italien, devant un Matteo Salvini sans masque, l’artiste de 61 ans a déclaré: «Il y a eu des moments où, je le dis en me détachant de tout bord politique, je me suis senti humilié et offensé. Quand j’ai entendu qu’on me privait de la liberté de sortir de chez moi, sans avoir commis de crime, j’ai été offensé. Je souhaite confesser publiquement que j’ai parfois désobéi volontairement à cette interdiction parce que je ne trouvais pas juste, ni même salutaire de rester chez soi.»

Ces déclarations ont fait scandale. Des célébrités ont d’ailleurs commencé aussi à réagir face à ses propos. Le rappeur italien Fedez a écrit sur Twitter. «Si vous ne connaissez personne ayant été en thérapie intensive et que vous vous permettez d’instaurer le doute que la pandémie puisse être de la science-fiction, je vous présente l’un de mes amis qui, à cause du Covid, a subi une transplantation des poumons à 18 ans.»

Face à la polémique, le chanteur a tenu à apaiser la situation. «Depuis le premier jour, je me suis investi avec la fondation qui porte mon nom pour aider les personnes en difficulté à cause du virus, explique-t-il. Aujourd’hui au Sénat j’ai été mal compris. Je ne suis pas un négationniste, je suis un optimiste et je repars de là, avec une prière.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

john

30.07.2020 à 07:50

Le parfait égoïste égocentrique irresponsable!

Moi

29.07.2020 à 15:25

Il dit simplement la vérité

Denis Fournier

29.07.2020 à 13:27

Un parfait irresponsable.