Cyclisme - Andrea Vendrame s’impose sur le Giro en baroudeur
Publié

CyclismeAndrea Vendrame s’impose sur le Giro en baroudeur

L’Italien a pris la bonne échappée, a lâché ses compagnons, s’est fait rejoindre et a gagné au sprint la 12e étape du Tour d’Italie.

Andrea Vendrame a animé l’étape de bout en bout.

Andrea Vendrame a animé l’étape de bout en bout.

AFP

L’Italien Andrea Vendrame (AG2R Citroën) a remporté en baroudeur la 12e étape du Tour d’Italie cycliste, jeudi, à Bagno di Romagna. Il a devancé au sprint l’Australien Chris Hamilton, son dernier compagnon d’échappée.

Le Colombien Egan Bernal (Ineos) a conservé son maillot rose de leader avec une avance inchangée sur ses suivants. Il a franchi la ligne au sein du peloton, à une dizaine de minutes.

Le gain de l’étape s’est joué dans le groupe de 13 coureurs qui a abordé en tête la quatrième et dernière ascension du jour, le passo del Carnaio, avec une douzaine de minutes d’avance sur le peloton. Dans ce col, Vendrame est passé à l’attaque à 18 kilomètres de l’arrivée. Il a été repris avant le sommet par ses trois compagnons (Hamilton, G. Bennett, Brambilla) mais a gardé le contact dans la descente.

Mäder abandonne

Âgé de 26 ans, l’Italien s’est imposé pour la première fois dans le Giro. Après une étape du Circuit de la Sarthe et le Tro Bro Léon, il a enlevé le troisième succès de sa carrière, le premier sous les couleurs de l’équipe française AG2R Citroën qu’il a rejointe l’an passé.

Dans la dernière descente, l’Italien Vincenzo Nibali a pris les devants. Le «Requin de Messine», double vainqueur de l’épreuve, a grignoté une poignée de secondes au peloton des favoris.

L’Espagnol Marc Soler et l’Italien Alessandro De Marchi, victimes de chutes dans la première heure, ont abandonné dans cette étape dédiée au «campionissimo» Gino Bartali qui était originaire de Florence. Gino Mäder a aussi mis pied à terre, au 62e km, avant la traversée de Florence. Visiblement blessé au coude gauche, le Bernois avait perdu plus de 25 minutes jeudi lors de l’étape emportée par Mauro Schmid.

Vendredi, les sprinters disposent de la dernière opportunité avant le Zoncolan et la haute montagne, dans la 13e étape. Le parcours, tout plat, relie Ravenne, où repose Dante Alighieri, à Vérone, où l’arrivée est jugée près des arènes.

(AFP)

Votre opinion