Canton d'Argovie: Andreas Glarner à la tête de l'UDC argovienne
Publié

Canton d'ArgovieAndreas Glarner à la tête de l'UDC argovienne

L'élu connu pour ses dérapages a obtenu 201 voix contre 106 face au député au Grand Conseil Rolf Jäggi.

Andreas Glarner.

Andreas Glarner.

Keystone

L'UDC argovienne s'est dotée d'un président sulfureux. Les délégués de la section cantonale ont élu mercredi soir le conseiller national Andreas Glarner à la tête du parti. Ancien maire d'Oberwil-Lieli (AG), il est connu pour son positionnement à la droite du parti et ses dérapages.

Dans un vote serré, Andreas Glarner a obtenu 201 voix contre 106 à son adversaire, le député au Grand Conseil Rolf Jäggi. Face aux délégués réunis à Lupfig, ce dernier s'était présenté en vain comme un candidat rassembleur. Andreas Glarner a, lui, prôné avec succès une gestion d'une main de fer et la remise en ordre de marche de l'UDC argovienne, plombée par les conflits de personnes.

Grande perdante des élections fédérales d'octobre dernier, la plus grande formation politique du canton a enchaîné déconvenues et mauvaises surprises. Au printemps dernier, elle a poussé son ancienne ministre Franziska Roth à la démission du parti, puis de ses fonctions. Élue en 2016, cette dernière a rapidement été attaquée sur sa manière de diriger le département des affaires sociales et sa méfiance face aux députés.

L'UDC argovienne avait en outre tenté en vain de convaincre le conseiller national Luzi Stamm de se retirer en raison de problèmes de santé et de comportements troublants. Le principal intéressé avait fait les titres des médias pour s'être présenté au Palais fédéral avec des faux billets de banque et de la cocaïne. Aux élections fédérales, il a finalement brigué un nouveau mandat sur sa propre liste. Il n'a pas été réélu.

(ats)

Votre opinion