Publié

footAngleterre - 21e journée: Arsenal douché à Liverpool, City et Chelsea en échec (PAPIER GENERAL)

Londres, 13 jan 2016 (AFP) - Arsenal n'a pas complètement réussi son examen de passage en se faisant rejoindre tardivement par Liverpool à Anfield (3-3) et ensuite par Leicester en tête du classement, mercredi lors de la 21e journée de Premier League, tandis que Manchester City et Chelsea ont été tenus en échec.

Si l'idée des Gunners était d'enfiler un peu plus les habits du champion, c'est donc raté sur toute la ligne puisque les Foxes sont toujours là, eux aussi avec 43 points, après avoir infligé à Tottenham (4e du classement) sa 3e défaite de la saison (1-0). Seule consolation pour les Londoniens, Manchester City, leur rival le plus sérieux (3e), s'est emmêlé les pieds chez lui (0-0) contre Everton (11e) et compte toujours trois points de retard. Plus bas, Chelsea (14e) n'a pas convaincu non plus contre West Bromwich (13e) en concédant le nul à domicile (2-2). Un peu mous, les Blues ont pourtant mené deux fois avant d'être définitivement rejoint dans les arrêts de jeu. Le champion en titre, qui a même fini dans la nervosité, n'a donc toujours pas aligné deux victoires de rang cette saison... La désillusion du jour est pourtant pour Arsenal. Les hommes d'Arsène Wenger ont mené jusqu'à la 89e minute et l'égalisation d'Allen, qui récompensait les efforts désordonnées des Reds (9e), lors d'un match rendu vivant et spectaculaire par le comportement inquiétant des deux défenses. Partis à fond face à un adversaire un peu facile, les pensionnaires d'Anfield (9e) ont mené deux fois grâce à un doublé de Firmino (10e, 19e), qui était préféré à Benteke. Mais en privilégiant la vitesse et l'engagement pour déséquilibrer les Londoniens, l'équipe de Jürgen Klopp, qui n'a pas la même technicité que son adversaire, a fait preuve de déchet et permis à Arsenal de revenir. Ramsey a égalisé une 1re fois (14e) puis Giroud a ensuite fait parler la poudre en signant le doublé (25e, 55e). Le buteur des Bleus comptabilise désormais 12 buts en championnat. En fin de match, Arsenal, où Özil est resté étonnement discret, n'a une nouvelle fois pas su faire preuve du métier indispensable pour un prétendant au titre. En quatre matches en 2016, Liverpool, qui n'arrive pas à remonter, n'en a gagné qu'un. Avec sept points pris sur 12 possible, les Gunners doivent eux veiller à ce que le changement d'année ne marque pas le début d'un fléchissement. A distance, Manchester City peut également s'en vouloir d'être tombé sur l'os Everton (11e). Dominateurs, mais sans plus, les joueurs de Manuel Pellegrini, déjà battus par les Toffees il y a une semaine en coupe (2-1), ont réussi toutefois à museler Lukaku, le co-meilleur buteur de l'élite avec le Fox Vardy (15 buts). Les Citizens n'ont désormais gagné qu'une seule de leurs trois dernières sorties et cela ne crédibilise pas leurs ambitions. Dans les retrouvailles également entre Leicester et Tottenham, les Foxes ont pris le dessus après le 2-2 frustrant ramené dimanche de White Hart Lane. Avec tous leurs cadres cette fois, les deux camps ont semblé moins inspirés mais un but de Huth (83e) a permis ce scenario. Le 3e opus de la série, dans une semaine lors du match à rejouer de Coupe d'Angleterre, vaudra le déplacement. cd/yk

(AFP)

Ton opinion