Publié

footAngleterre - 33e journée: Tottenham écarte MU et reste dans le sillage de Leicester (PAPIER GENERAL)

Londres, 10 avr 2016 (AFP) - Tottenham a réussi à repousser Manchester United (3-0) et reste à 7 points du leader Leicester, vainqueur de Sunderland grâce à un doublé de Vardy (2-0) et assuré de disputer au moins le barrage d'accès à la Ligue des champions, à l'issue dimanche de la 33e journée de Premier League.

Après le nul samedi d'Arsenal chez West Ham (3-3), ce sera donc bien, pour ceux qui en doutaient encore, un mano à mano entre Foxes et Spurs pour la quête du titre alors que la bataille pour la dernière place sur le podium va elle aussi faire rage jusqu'au bout.

Dans le choc du jour, les Londoniens ont fini par faire exploser les Mancuniens dans une rencontre longtemps très indécise et bloquée en milieu de terrain entre les deux meilleurs blocs défensifs du royaume au coup d'envoi.

Celle-ci s'est débloquée quand Kane, venu apporter le surnombre au milieu s'est extrait d'un regroupement pour ouvrir vers Eriksen qui servait alors immédiatement Alli, seul face à la cage, qui inscrivait son 8e but de la saison (70),

Jusque-là, MU avait eu plus le ballon mais s'était montré incapable de prendre des risques. Comme son bus qui a provoqué un retard de 30 minutes du coup d'envoi en n'arrivant pas à accéder au stade, l'équipe n'a jamais pu approcher du but adverse. Un peu plus incisif, Tottenham manquait lui de précision.

Mais dans la foulée, Alderweireld (74) et Lamela (76) ont fini le travail. Ce qui permet à l'équipe de Mauricio Pochettino, qui n'avait jamais battu MU ni même marqué contre cet adversaire depuis qu'il est arrivé à Tottenham, de compter désormais 65 points, 12 de plus que son malheureux adversaire du jour.

Après deux victoires seulement en cinq matches en raison d'un calendrier difficile, le crédit des Spurs remonte d'un coup en flèche même si leur retard reste conséquent sur Leicester.

A l'inverse, le club de Louis van Gaal met fin brutalement à sa série d'invincibilité à White Hart Lane qui remontait à 2002 et une nouvelle fois se retrouve piégé par un comportement suspect à l'extérieur. Vainqueur de West Bromwich samedi (2-1), Manchester City, 4e, fait par ricochet une bonne opération en prenant quatre points d'avance sur ManU.

Plus tôt, Leicester s'était imposé à Sunderland grâce à un doublé de Vardy, 21 buts désormais en Premier League. Un succès qui, conjugué à la défaite de Manchester United à Tottenham, assure aux Foxes une place dans les quatre premiers et de disputer au pire les barrages de la Ligue des champions.

Pour la première fois depuis janvier 1964, Leicester enregistre une 5e victoire de rang en première division. Il s'agit du 21e succès cette saison pour le club de Claudio Ranieri, record égalé.

L'Italien a été délivré par la contre-attaque d'école de Vardy qui a pris de vitesse Kaboul (66) au moment même où l'entraîneur commençait à s'agiter sur son banc car il voyait que les Black Cats donnaient du fil à retordre à ses joueurs.

Au passage, cela fait maintenant 490 minutes soit plus de cinq matches, que la défense du leader n'a plus été battue, même si Rodwell aurait pu et dû égaliser de près (81).

Lancé dans l'axe, Vardy a ensuite fait le break dans les arrêts de jeu.

Dominateurs par intermittence, les Foxes auraient toutefois pu s'économiser quelques frayeurs s'ils avaient obtenu plus tôt un penalty pour une charge involontaire sur Okazaki dans la surface ou une main de Kaboul.

Enfin, dans le dernier match du jour, Liverpool a bien préparé son quart de finale retour d'Europa League contre Dortmund (1-1 à l'aller) en entretenant contre Stoke sa confiance (4-1).

Rejoint par Bojan (22) après l'ouverture du score de Moreno (8), les Reds ont repris leur avance grâce à Sturridge (32) et Origi deux fois (50, 65).

cd/jde

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!