Publié

footAngleterre - Chelsea: Le bon casting hispano-belge de Mourinho (PAPIER GENERAL)

Par Colin DRONIOU Londres, 3 mai 2015 (AFP) - Jose Mourinho s'est appuyé sur un mercato quasi parfait pour décrocher le titre en Championnat d'Angleterre avec Chelsea puisque Courtois, Fabregas et Costa, venus d'Espagne, se sont mis immédiatement au diapason du feu-follet belge Hazard.

Revenu en 2013 dans le club qui lui avait permis de s'affirmer entre 2004 et 2007 comme l'un des meilleurs entraîneurs de la planète, le Portugais de 52 ans est l'orfèvre du 5e titre de champion des Blues, son 8e personnel. La saison de son retour après son aventure au Real Madrid, achevée avec un goût d'amertume, avait été blanche, mais celle-ci est une réussite, avec un doublé en comptant la Coupe de la Ligue. Adulé à Stamford Bridge, Jose a fait du Mourinho toute l'année, donnant les bons points quand il fallait, distillant souvent des bons mots, et criant au complot quand il s'agissait de détourner l'attention. Critiquée pour les limites de son jeu, son sens du trucage, son équipe, brillante lors de la première moitié et calculatrice ensuite, porte assurément sa marque. Acheté par Chelsea en 2011 mais seulement Londonien cette année après trois ans d'exil à l'Atletico Madrid, le gardien belge de 22 ans Thibaut Courtois s'est affirmé d'emblée comme le socle d'une équipe qui sait et aime défendre. Si son arrière-garde n'est pas la meilleure d'Angleterre, sa régularité dans les grands matches a achevé de convaincre. Même son relatif coup de moins bien au sortir de l'hiver a parfaitement été exploité par "Mou" qui a su le titiller pour le remotiver en ressortant Petr Cech du placard. Débarqué de Barcelone cet été pour 38 M EUR environ, l'Espagnol de 27 ans a enfilé d'entrée le costume de maître à jouer au milieu. Chez lui à Londres, après avoir évolué avec Arsenal de 2003 à 2011, il a démarré sur les chapeaux de roue avec six passes décisives lors de ses quatre premiers matches. Dans une position reculée de relayeur, l'ex-meneur a excellé en première partie de saison en orientant le jeu avec une précision diabolique. Comme souvent plus quelconque lors de la phase retour, il a fait valoir sa combattivité et son expérience. Le joueur fut le plus régulier des Blues cette saison sur la durée, même si son incapacité à être aussi efficace en C1 a dessiné les limites de son équipe. Meilleur joueur en Premier League, le Belge de 24 ans est désormais l'unique véritable joyau de Chelsea. Ses percées, ses dribbles étourdissants, sont devenus l'atout esthétique des Londoniens trois ans après son arrivée. En Premier League, il ne s'est pas contenté de buts contre les sans-grades mais il a également accroché Arsenal, Liverpool ou ManU à son tableau de chasse. Venu pour faire oublier les criants problèmes de l'attaque la saison passée, l'Hispano-Brésilien de 26 ans, transfuge de l'Atletico Madrid pour 40 M EUR, n'a pas réglé toutes les questions, mais il a eu le mérite de s'adapter immédiatement à un nouvel environnement. Incandescent lors de la première partie de saison, il a frappé d'entrée avec notamment sept buts lors des quatre premières journées. Joueur fragile autant que combattant rugueux, il n'a pas eu le même rendement lors de la deuxième moitié lorsqu'il a été rattrapé par les blessures et les polémiques au sujet de son jeu musclé. Il est toutefois resté muet en C1 et son équipe a rapidement été éliminée en 8e. Il peut et doit faire mieux la saison prochaine. cd/pgr/sk

(AFP)

Ton opinion