Publié

footAngleterre - Le surprenant Jamie Vardy veut battre van Nistelrooy (MAGAZINE)

Londres, 27 nov 2015 (AFP) - Ecarté du monde professionnel à 15 ans car jugé trop petit, l'attaquant de Leicester Jamie Vardy a pris une revanche sur la vie et peut désormais s'offrir seul un record détenu par le grand Ruud van Nistelrooy.

Il y a cinq ans, le buteur de 28 ans portait même en amateur les couleurs de Stocksbridge Park Steels en 7e division. Quand son travail à mi-temps dans une usine pharmaceutique fabriquant des attelles le lui permettait.

Aujourd'hui, c'est un international à 4 sélections qui a propulsé Leicester à la 1re place et toise du haut de ses 1,78m les Sergio Agüero, Diego Costa, Alexis Sanchez et autres stars étrangères avec ses 13 buts en championnat.

"C'est un exemple pour tout jeune footballeur, a déclaré à l'AFP l'ancien capitaine de Leicester Steve Walsh. A Leicester, c'est un sacré phénomène. La ville est actuellement en effervescence, uniquement à cause de Jamie et de ses buts".

Après avoir rejoint samedi l'ex-buteur néerlandais de ManU en frappant pour la 10e fois d'affilée depuis la 4e journée le 29 août, Vardy peut même entrer seul dans l'histoire de la Premier League, s'il récidive, justement contre les Red Devils.

Du haut de sa grande expérience, son entraîneur Claudio Ranieri, en mal de comparaison, n'avait pas souvenir d'une série équivalente depuis l'Argentin Gabriel Batistuta à la Fiorentina.

Evincé du centre de formation de Sheffield Wednesday en raison d'un gabarit jugé trop frêle, l'adolescent Vardy n'aurait jamais pu envisager une telle pirouette de la vie.

Natif du Yorkshire, dans le nord, il s'est alors éloigné du football, pour étudier le sport. Avant d'atterrir à Stockbridge où il s'est peu à peu remis en selle dans les équipes de jeunes.

"Il était toujours le premier à l'entraînement et le dernier à en partir, se souvient Allen Bethel, président du club amateur. Il savait aussi faire la fête".

Son tempérament lui a effectivement joué des tours sur le terrain, avec notamment quatre exclusions dans sa dernière année chez les amateurs.

Impliqué dans une rixe nocturne dans un bar, il a même dû porter un moment un bracelet électronique qu'il pouvait retirer en match. Mais il ne pouvait jamais terminer les matches pour respecter l'assignation à résidence démarrant à 18h30.

"Il sautait par dessus la barrière pour s'engouffrer dans la voiture de ses parents sans même pouvoir se changer", se souvient son ex-entraîneur Garry Morrow.

Cet été, une caméra a même surpris une scène raciste pendant une tournée lorsqu'il a été vu en train d'insulter un asiatique dans un casino. Un incident qui l'a contraint à présenter des excuses publiques.

Ensuite, d'Halifax à Fleetwood, le buteur a fini par arriver en 2012 à Leicester pour 1,4 million d'euros, une somme record reçue par un club amateur.

Depuis, l'aventure continue avec les Foxes, où, après une 1re saison à cinq buts dans l'élite, il marche dans les pas de son illustre prédécesseur Gary Lineker, ancien attaquant international anglais passé lui aussi par Leicester. L'avenir dira si cela le mènera jusqu'à l'Euro-2016.

"J'aurai pu percer en pros avant et ne jamais connaître ça, expliquait Vardy plus tôt cette année au Daily Telegraph. C'est la beauté du foot. J'ai suivi ma route et cela m'a permis de tirer le meilleur de moi-même".

thw-cd/agu

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!