20.12.2014 à 17:19

ENGAngleterre - Manchester City met la pression, coup d'arrêt pour MU (PAPIER GENERAL)

Londres, 20 déc 2014 (AFP) - Victorieux de Crystal Palace (3-0), Manchester City est revenu à hauteur de Chelsea, qui ne joue que lundi à Stoke, en tête du classement du championnat d'Angleterre après cette 17e journée qui a vu Aston Villa tenir en échec Manchester United (1-1) et Southampton se relancer contre Everton (3-0).

Et de huit. Manchester City a enregistré sa huitième victoire de suite, toutes compétitions confondues, samedi face à Crystal Palace à domicile. En l'absence d'attaquants puisque Aguero, Dzeko et Jovetic sont tous blessés, et avec James Milner en "faux 9", les champions en titre ont dû attendre la seconde période pour faire la différence contre des visiteurs très défensifs. Le héros du match s'appelle David Silva. Pour sa 200e sous le maillot des Citizens, l'international espagnol a inscrit un doublé pour placer les siens sur la voie du succès. Cette victoire signifie surtout que les hommes de Manuel Pellegrini rejoignent Chelsea en tête du classement. Les Blues ont un déplacement compliqué à Stoke City lundi soir et sont sous pression. Il y a trois semaines, Mourinho et ses hommes avaient 9 points d'avance sur leurs concurrents direct pour le titre. Mais un nul à Sunderland (0-0) et une défaite à Newcastle (2-1), notamment, lors de leurs deux derniers matches à l'extérieur, combinés à l'impressionnante série de victoires de City, a vu l'écart fondre. Il n'a finalement manqué qu'un petit but à Manchester City pour prendre la tête du classement à la différence de buts. Quoiqu'il arrive à Stoke, même une défaite, Chelsea sera donc toujours leader à Nöel. Mais les Londoniens seraient bien inspirés de reprendre leurs distances. Au moins, ils n'ont pas vu Manchester United se rapprocher. Les Red Devils avaient pourtant un déplacement "facile" à Aston Villa où ils n'ont plus perdu depuis 1995! Personne n'a pris autant de points contre Villa que MU et Wayne Rooney avait déjà inscrit 12 buts contre les Villains. Alors, une victoire de United et un but de Rooney? C'était bien trop facile. Les hôtes se sont révoltés, ont dominé la première période, ont ouvert le score par Benteke et même à 10 contre 11 après l'exclusion d'Agbonlahor à la 65e minute et l'égalisation de Falcao, ils ont tenu un résultat excellent pour eux. Pour Van Gaal et ses hommes, en revanche, c'est plus décevant. Après six victoires de suite en championnat, leur coup d'arrêt est important mais peu surprenant. Van Persie et compagnie gagnaient mais ne jouaient pas bien. Samedi, ils n'ont toujours pas bien joué et cette fois ils n'ont pas gagné. Surtout, toujours troisièmes au classement, ils voient revenir West Ham, vainqueur de Leicester (2-0), à un point et Southampton à trois, comme Arsenal en cas de succès sur Liverpool dimanche. La performance collective de la journée est justement à mettre au crédit de Southampton. Après cinq défaites de suite, les Saints ont explosé Everton (3-0) pour être sur de conserver leur 5e place au classement au moins jusqu'au Boxing Day. La performance individuelle est, elle, pour Charlie Austin, auteur d'un triplé lors de la victoire des Queens Park Rangers sur West Bromwich (3-2). QPR étaient menés 0-2 après 20 minutes mais le talent d'Austin a offert une précieuse victoire aux siens. cc/adc

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!