12.11.2015 à 13:35

rugbyAngleterre - Woodward regrette que Lancaster soit le seul à porter le chapeau

L'ancien sélectionneur de l'Angleterre Clive Woodward regrette que Stuart Lancaster, démissionnaire mercredi, ait été le seul à porter le chapeau de l'échec de la Coupe du monde, écrit jeudi le champion du monde 2003 dans sa chronique au Daily Mail.

"C'est un vrai problème que Lancaster ait été considéré comme le seul responsable de l'échec de l'Angleterre, commence-t-il. Les responsables de sa nomination, ceux qui l'ont soutenu quand ça marchait et en ont tiré des compliments, devraient se regarder dans le miroir aujourd'hui et être mal à l'aise après ce qu'il s'est passé". Stuart Lancaster, qui avait signé un nouveau contrat de six ans en 2014, a démissionné mercredi de son poste de sélectionneur plus d'un mois après l'élimination de l'Angleterre dès la phase de poule de la Coupe du monde 2015 qu'elle organisait à domicile. "Au lieu de quoi, Ian Ritchie (directeur exécutif de la RFU, ndlr), l'homme qui a nommé Lancaster et lui a offert une prolongation il y a juste un an, a mené le comité chargé de passer en revue l'équipe avant de recommander au comité directeur le retrait de Lancaster puis nommer lui-même son son successeur", poursuit-il en désignant nommément sa cible. "Ce sélectionneur rendra ensuite des comptes à Ritchie. Mais quelle entreprise fonctionne comme ça? J'espérais réellement un vrai changement du sol au plafond et que Ritchie reconnaisse de graves erreurs de nominations ou dans la structure du rugby anglais, ce qui nous a mené à ce bazar. Au lieu de ça, on se retrouve dans la même situation qu'il y a quatre ans, quand Martin Johnson avait été poussé vers la sortie après avoir reconnu ses fautes lors d'une mauvaise Coupe du monde en Nouvelle-Zélande". Mercredi, Ian Ritchie a expliqué que la RFU cherchait un sélectionneur "avec une riche expérience internationale" pour succéder à Lancaster. "Alors quoi, on ne peut pas sélectionner ceux qui jouent à l'étranger mais on peut employer des entraîneurs qui en viennent?", s'interroge encore Woodward. C'est ridicule. Je ne crois juste pas que Ritchie, qui ne fait pas la différence entre un ruck et un maul, soit l'homme de la situation pour conduire cette nomination". cd/cto

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!