23.08.2018 à 14:41

SuisseAnimaux de cirque: pas de décision avant 2019

Les cirques qui veulent avoir des animaux sauvages doivent déjà remplir en grande partie les mêmes conditions que les zoos.

La Suisse ne compte plus que deux cirques où des animaux sauvages comme les lions sont régulièrement présents.

La Suisse ne compte plus que deux cirques où des animaux sauvages comme les lions sont régulièrement présents.

Keystone

Le Conseil fédéral ne décidera pas avant mi-2019 s'il faut édicter une liste des animaux sauvages interdits dans les cirques itinérants. Il veut d'abord tirer le bilan des mesures prises depuis 2015.

L'élaboration d'une liste noire est réclamée par la conseillère nationale Irène Kälin (Verts/AG) dans une motion. Elle regrette qu'il soit encore possible d'emmener en tournée des grands félins, des éléphants et des otariidés. La Suisse ne compte plus que deux cirques où ce genre d'animaux sauvages sont régulièrement présents: Gasser-Olympia et Royal. Tous les autres y ont renoncé d'eux-mêmes.

Dans les pays qui ont établi des listes noires, il n'existe pas de critères objectifs pour interdire des espèces animales sauvages, note le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi. En Suisse, les cirques ont besoin d'une autorisation pour détenir de tels animaux. Ils doivent remplir en grande partie les mêmes conditions que les zoos.

A la charge des cantons

Un tour de vis a été décidé en 2015. Les cantons doivent contrôler l'autorisation de détention chaque année en début de saison. Ils vérifient ainsi le respect des dispositions pour la formation du personnel soignant, les conditions de détention, le logement, les soins et la manière de traiter les animaux.

Le canton dans lequel le cirque prend ses quartiers d'hiver et celui d'accueil doivent effectuer les contrôles requis avant et pendant la tournée. Une fiche thématique nationale définit exactement la procédure à suivre et les points sensibles à observer.

Les manquements aux prescriptions peuvent entraîner le refus ou le retrait de l'autorisation pour la tournée en Suisse. Le Conseil fédéral veut tirer un premier bilan avant de voir si des mesures supplémentaires sont nécessaires.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!