USA: Anna Wintour: «Vogue a été blessant et intolérant»

Actualisé

USAAnna Wintour: «Vogue a été blessant et intolérant»

Dans un e-mail adressé à ses employés, la rédactrice en chef du mensuel américain a admis qu'elle «n'en a pas fait assez pour faire briller les employés et les stylistes noirs» durant sa carrière.

par
LeMatin.ch
Anna Wintour est rédactrice en chef du «Vogue» américain depuis 32 ans.

Anna Wintour est rédactrice en chef du «Vogue» américain depuis 32 ans.

AFP

«Je veux commencer par reconnaître vos sentiments et exprimer mon empathie envers ce que beaucoup d'entre vous vivent: la tristesse, la douleur et la colère, aussi», a écrit Anna Wintour dans un e-mail adressé à ses employés et publié par le site américain «Page Six». Ce message a été envoyé jeudi dernier, près de deux semaines après la mort de George Floyd qui a créé un immense mouvement de contestation contre les violences policières et le racisme aux États-Unis.

«Je tiens à m'adresser tout particulièrement aux membres noirs de notre équipe - je ne peux qu'imaginer ce que vous avez ressenti ces derniers jours. Mais je sais aussi que la douleur, la violence et l'injustice que nous voyons et dont nous parlons existent depuis longtemps. Il est grand temps de le reconnaître et de faire quelque chose pour y remédier.»

«J'assume l'entière responsabilité de ces erreurs»

Anna Wintour reconnaît avoir «commis des erreurs» durant ses 32 ans à la tête de l'édition américaine du magazine. «Je sais que «Vogue» n'a pas trouvé assez de moyens pour élever et donner de l'espace aux éditeurs, écrivains, photographes, designers et autres créateurs noirs. Nous avons aussi commis des erreurs en publiant des images ou des histoires qui ont été blessantes ou intolérantes. J'assume l'entière responsabilité de ces erreurs», a-t-elle écrit.

«Ça ne doit pas être facile d'être un employé noir chez Vogue, et vous êtes trop peu nombreux. Je sais qu'il ne suffit pas de dire que nous allons faire mieux, mais c'est ce que nous ferons», a-t-elle poursuivi. Anna Wintour a ensuite invité ses employés noirs à la contacter personnellement pour lui faire part de leurs réflexions et de leurs réactions. «Je suis fière du contenu que nous avons publié sur notre site ces derniers jours, mais je sais aussi qu'il reste encore beaucoup de travail à faire.»

LeMatin.ch

Ton opinion