Football - Anthony Racioppi: «YB est le meilleur choix que je pouvais faire»
Publié

FootballAnthony Racioppi: «YB est le meilleur choix que je pouvais faire»

Barré à Dijon (L2), le gardien genevois a rebondi dans la capitale, où il arrive en No 1 pour pallier la blessure longue durée de Von Ballmoos. Explications.

par
Nicolas Jacquier
Anthony Racioppi, ici sous le maillot de Dijon à l’occasion d’un match contre le PSG en février 2021, débarque en No 1 au Wankdorf.

Anthony Racioppi, ici sous le maillot de Dijon à l’occasion d’un match contre le PSG en février 2021, débarque en No 1 au Wankdorf.

freshfocus

A 23 ans, Anthony Racioppi est de retour en Suisse, où il n’a curieusement encore jamais joué hormis jusqu’enjuniors C sous les couleurs du CS Chênois. Le portier genevois n’était âgé que de 14 ans lorsqu’il avait rejoint les rangs de l’Olympique Lyonnais pour y poursuivre sa formation. Après plusieurs années passées chez les Gones (où il devait gravir tous les échelons) et un passage de 16 mois à Dijon marqué par une relégation en L2 – ce qui ne devait pas l’empêcher de disputer 21 matches dans l’élite lors de l’exercice 2020-2021 – , Racioppi s’est engagé jusqu’en juin 2025 avec YB.

Une sacrée promotion pour un jeune homme qui, après avoir toujours lutté pour le maintien et connu quelques galères sportives, va pouvoir cette fois jouer pour le titre, l’objectif qu’il partage avec le club de la capitale.

«Je reviens en Suisse avec beaucoup d’émotions, dans un club prestigieux, explique le talentueux gardien. YB est le meilleur choix que je pouvais faire. C’est gratifiant de savoir que l’on est demandé. A moi de me montrer à la hauteur de cette responsabilité.»

Si Racioppi, qui avait perdu cette saison sa place à Dijon après le retour de Baptiste Reynet, a signé à YB, c’est aussi pour y compenser l’absence longue durée de David von Ballmoos, l’habituel titulaire du poste, éloigné des terrains depuis le 27 octobre dernier et dont l’absence devrait se prolonger quelques mois encore. Au Wankdorf, il supplée également la blessure du Neuchâtelois Guillaume Faivre, le portier remplaçant, indisponible à son tour.

En misant sur le Genevois, dont le potentiel est reconnu, les dirigeants bernois entendent très clairement mettre tous les atouts de leur côté – en minimisant les risques – avant de partir à la conquête d’une cinquième couronne successive en championnat. «Anthony est un gardien prometteur qui a déjà démontré de manière impressionnante son potentiel à la fois en équipe nationale des moins de 21 ans ainsi qu’à Dijon, a justifié Christoph Spycher, son nouveau directeur sportif. Il pourra nous aider immédiatement.»

«Chacun de nous donnera le meilleur, ce qui tirera l’un et l’autre vers le haut»

Anthony Racioppi, à propos de la future concurrence avec David von Ballmoos

A YB, la nouvelle hiérarchie des gardiens fera de Racioppi l’incontestable No 1 ce printemps. Mais qu’en sera-t-il lorsque von Ballmoos sera rétabli? Le Genevois devra-t-il s’effacer et rentrer dans le rang comme cela aurait déjà été prévu? L’intéressé n’a cure de ces théories de tribune. «Chacun de nous donnera le meilleur, ce qui tirera l’un et l’autre vers le haut», dit-il.

Le nouveau portier d’YB pourrait effectuer ces débuts dès ce mercredi, à l’occasion du match amical que le champion de Suisse disputera contre Servette à partir de 16 heures à Berne.

Votre opinion