Coupe du monde: Antonio Silva, la future star portugaise

Publié

Qatar 2022Antonio Silva, la nouvelle pépite portugaise

Déjà qualifié, le Portugal devrait faire tourner contre la Corée du Sud. L’occasion pour Antonio Silva (19 ans) de vivre ses premières minutes en Coupe du monde, lui qui évoluait encore en juniors la saison passée.

par
Jonathan Amorim Machado
Des M23 du Benfica à la Coupe du monde en un temps record. 

Des M23 du Benfica à la Coupe du monde en un temps record. 

AFP

António João Pereira de Albuquerque Tavares da Silva a fêté ses 19 ans, le 30 octobre dernier. Un mois plus tard, il pourrait célébrer ses premières minutes en Coupe du monde, alors qu'il évoluait encore la saison passée avec l'équipe M23 du Benfica Lisbonne. La progression est fulgurante.


Devenu titulaire en équipe première après quelques blessures dans l’effectif en début de saison, il s'est adapté de manière exceptionnellement rapide au très, très très haut niveau puisqu'il a été l'un des piliers de la campagne très réussie du club lisboète en Ligue des champions cet automne (Benfica a terminé premier de son groupe devant le PSG et la Juve).

Face à Paris ou à la Juventus, Antonio Silva a été à chaque fois très performant, marquant même un but décisif face aux Turinois lors de la victoire 4-3 au Estadio da Luz. En championnat, il est l’un des éléments les plus utilisés cette saison par Roger Schmidt avec 899 minutes en 10 matchs de Liga Portugal dans son club formateur.

Le 6 novembre dernier, il inscrivait même un doublé sur la pelouse d’Estoril lors de la victoire 1-5 de son équipe. Une prestation qui avait particulièrement plu à son coach allemand qui s’était enthousiasmé pour son défenseur devant les caméras de Sport TV à la fin du match : «Il donne de la stabilité à notre défense et il est important dans notre construction offensive. Antonio est très spécial, il a une magnifique attitude, très concentré, humble. Je l’aime beaucoup.» 

Natif de Viseu (tout comme João Félix), dans le centre du pays, le jeune Antonio faisait également partie de l'équipe vainqueur de la Youth League, en avril dernier, par le club portugais. Considéré comme un défenseur central moderne capable de casser les lignes et d'être décisif offensivement, Antonio Silva a été convoqué par Fernando Santos après seulement 18 matchs en professionnel. Une surprise pour les suiveurs de la Seleção, peu habitués aux changements avec un sélectionneur très conservateur dans ses choix.

Pas utilisé lors des deux premières rencontres de cette Coupe du monde, le défenseur de Benfica devrait vivre ses premières minutes sur le terrain au Qatar, face à la Corée du Sud. Le Portugal étant déjà qualifié, Fernando Santos devrait faire quelques changements dans son onze, même s'il a affirmé vouloir aller chercher la première place du groupe.

Avec un Danilo blessé et un Pepe qui arrive sur ses 40 ans (et qui pourrait donc souffler contre la Corée du Sud), il se pourrait bien que le sélectionneur portugais associe Antonio Silva à Ruben Dias, une charnière centrale 100% Made in Seixal, le prolifique centre de formation du Benfica Lisbonne. Ce duo avait d’ailleurs été très bon et très complémentaire en amical contre le Nigeria avant la Coupe du monde. Un match remporté 4-0 à Lisbonne et qui était le premier sous les couleurs du Portugal pour la jeune pépite de Benfica.


À la maison, on espère en tout cas voir la fierté de la famille sur le terrain ce vendredi, comme l'a affirmé la maman récemment à CNN Portugal: «J'ai déjà pleuré une fois lors de la finale de la Youth League et cela va probablement se reproduire jeudi. C'est un rêve de voir autant de personnes chanter l'hymne national avec mon fils présent dans l'équipe.» Madame Silva pourrait même pleurer une troisième fois après la Coupe du monde, le fiston étant déjà pistonné par de grands clubs européens comme Manchester United.

Ton opinion