Antony Trice: «J’ai été plus stressé lors de cette édition de The Voice All Stars»
Publié

InterviewAntony Trice: «J’ai été plus stressé lors de cette édition de The Voice All Stars»

Le Vaudois va participer à l’édition anniversaire du télé-crochet de TF1. Avant son audition à l’aveugle de samedi, il se livre sur la manière dont il s’est préparé.

par
Fabio Dell'Anna
Anthony Trice lors de son audition à l’aveugle ce samedi 25 septembre sur TF1.

Anthony Trice lors de son audition à l’aveugle ce samedi 25 septembre sur TF1.

Lionel Guericolas / TV / Bureau233

Antony Trice a conquis le cœur des téléspectateurs dès sa première prestation lors de la saison 9 de «The Voice» France. «Je m’attendais pas du tout à un tel engouement», nous avait-il lâché. Pour rappel, le Vaudois avait interprété «Casting» de Christophe Maé et avait créé un gros buzz sur le web.

Cette semaine, il signe son retour sur TF1. Le chanteur a annoncé sur Instagram qu’il sera dans le télé-crochet pour la version «All Stars». Avant son audition à l’aveugle ce samedi 25 septembre à 21 h 05, il se confie sur les raisons qui l’ont poussé à se présenter une nouvelle fois.

Pourquoi avoir accepté de revenir dans «The Voice All Stars»?

C’est la Champions League de «The Voice». Quand ils m’ont expliqué un peu le concept et que j’ai compris que les candidats que j’admirais y participeraient, je ne pouvais pas refuser l’offre. Il n’y a eu aucune hésitation.

Quel souvenir gardez-vous de la saison 9?

J’en garde un souvenir dingue. Cette expérience m’a permis d’être un artiste plus reconnu. J’ai pris confiance en moi et cela m’a donné une plus grande visibilité en dehors de la Suisse. L’émission a finalement validé mon envie d’être artiste.

Vous vous sentez plus relax que lors de votre première participation?

J’ai été beaucoup plus stress lors de cette édition. Pour ma première participation, j’ai eu les 4 coaches qui se sont retournés. Dès lors, j’ai eu une pression supplémentaire car il faut faire au minimum aussi bien. C’est compliqué. Le stress me bouffe.

«The Voice» a été un bon tremplin pour votre carrière?

De manière générale, cela a été un bon tremplin. Malheureusement, il y a eu le Covid entre deux. Mais cela m’a beaucoup servi pour gagner pas mal d’abonnés sur Instagram. Le public français m’a également découvert à ce moment-là, et j’espère que je pourrai jouer plusieurs concerts dans l’Hexagone.

Et qu’en est-il d’un futur album?

Il arrive, enfin! Il devrait voir le jour en novembre.

Votre opinion