Hockey sur glace: Antti Törmänen est presque tiré d’affaire

Publié

Hockey sur glaceAntti Törmänen est presque tiré d’affaire

Atteint par un cancer l’été dernier, l’entraîneur en congé du HC Bienne a reçu des bonnes nouvelles du CHUV.

par
Sport-Center
Antti Törmänen.

Antti Törmänen.

freshfocus

Écrire qu’Antti Törmänen est complètement guéri serait précipité. Des contrôles tous les trois mois l’attendent, pour être certain que la maladie ne reprenne pas le dessus. Reste que l’entraîneur en congé du HC Bienne, qui a comparé son combat à un dernier match de série de play-off, «dos au mur et sans concession», a fait le gros du travail.

La terrible annonce était tombée l’été dernier, alors même que le coach finlandais était en train de partager le repas de son 21e anniversaire de mariage avec sa femme. Cancer de la vésicule biliaire, foie touché, tout comme les ganglions lymphatiques. Il obtient alors un congé maladie de son club, avant de se lancer dans une bataille longue de six mois, à coup de cycles de trois semaines de chimiothérapie – une semaine de pause.

Un retour au coaching?

«Je vomissais toute la journée. Même lorsque je prenais la route pour venir au CHUV, à Lausanne, Il est dommage qu’une ville aussi merveilleuse ait dû être visitée pour une raison aussi triste», glisse, comme un clin d’œil, le technicien au média finlandais Ilta-Sanomat. Il y assure également ne pas avoir eu peur de la mort et s’être entraîné régulièrement tant bien que mal pour garder la forme.

Finalement, le CHUV lui a tout fraîchement remis des documents indiquant sa bonne santé retrouvée. «Mais le délai d’attendre pour un éventuel renouvellement est fixé à cinq ans. Autrement dit, la protection ne peut pas être assurée», tempère Antti Törmänen, qui ne se projette encore pas vraiment dans la suite de sa carrière sportive. «Mon contrat à Bienne expire cette saison. L’essentiel pour l’heure, c’est que le processus de récupération se déroule bien. Un retour au coaching serait possible au plus tôt pour la saison 2021-2022. En tout cas, il y a toujours eu une profonde compréhension de la part du club et des anciens camardes.»

Ton opinion