Suisse: Appel à voter non: le «Blick» dans son bon droit
Publié

SuisseAppel à voter non: le «Blick» dans son bon droit

Le Conseil de la presse a blanchi le journal de boulevard zurichois qui avait interpellé les citoyens turcs.

L'appel du Blick avait même été commenté par Recep Tayyip Erdogan.

L'appel du Blick avait même été commenté par Recep Tayyip Erdogan.

Keystone

Pour le Conseil de la presse, le cas est clair: les médias ont le droit de donner des recommandations de vote, même si le vote en question se déroule à l'étranger. En conséquence, il n'est pas entré en matière sur une plainte contre le Blick, qui avait appelé à voter non au référendum turc.

Le 13 mars dernier, le Blicket le Blick am Abend avaient appelé, dans leurs éditions papier et en ligne, les Turcs de Suisse à refuser la nouvelle constitution de leur pays lors du scrutin du 16 avril. Le titre était: «Votez non à la dictature d'Erdogan!», en turc dans le texte.

Un lecteur s'en est offusqué, estimant qu'il ne s'agissait pas d'une couverture objective. Dans sa plainte, il critiquait que le quotidien alémanique traite de dictateur un président élu démocratiquement.

Le droit à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain, rappelle le Conseil de la presse dans sa décision du 1er mai publiée vendredi. Cela figure en préambule de la Déclaration des devoirs et droits des journalistes.

(ats)

Votre opinion