Suisse: Appel de Travail.Suisse à «investir dans l'avenir des familles»
Publié

SuisseAppel de Travail.Suisse à «investir dans l'avenir des familles»

Ce dimanche, c’est la fête des pères et Travail.Suisse veut le faire savoir en lançant sa campagne pour soutenir le congé paternité.

Le congé paternité passera en votation le 27 septembre.

Le congé paternité passera en votation le 27 septembre.

Keystone

Le syndicat Travail.Suisse a lancé dimanche, jour de la fête des pères, sa campagne pour le congé paternité, soumis en votation le 27 septembre. A ses yeux, ce projet «contribue à un bon départ dans la vie familiale et favorise l'égalité entre hommes et femmes».

Aujourd'hui, les pères ont une conception différente et plus moderne de leur rôle qu'il y a quelques années, écrit l'organisation faîtière des travailleurs dans un communiqué. «Il est clair pour eux qu'ils prennent soin de leurs bébés, les réconfortent ou changent leurs couches - même la nuit».

Un congé paternité de deux semaines leur donne le temps nécessaire à la fois pour s'investir au quotidien dans leur nouveau rôle et pour soutenir leur compagne après l'accouchement.

«Compromis pragmatique typiquement suisse»

Le contre-projet élaboré par le Parlement constitue en outre un «compromis pragmatique typiquement suisse», se félicite le président de Travail.Suisse Adrian Wüthrich, cité dans le communiqué. «C'est un investissement pour les familles et cela offre aux PME une position plus équitable».

Selon un sondage représentatif réalisé par l'Institut Link, 71% des Suisses sont favorables à un congé paternité de deux semaines, alors que 16% s'y opposent. Ce taux élevé «montre que c'est le bon moment d?adopter un congé paternité», note Adrian Wüthrich.

Le projet prévoit d'accorder aux pères un congé de deux semaines financé par les allocations pour perte de gains. Il devrait être pris dans les six mois suivant la naissance, pas forcément en bloc. Un référendum a été lancé par l'UDC, quelques membres des jeunes libéraux-radicaux et du PDC, qui le jugent trop coûteux.

(ats)

Votre opinion